Suicide d’Evaëlle : ce que révèle l’audition des adolescents mis en examen

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Evaëlle avait 11 ans lorsqu'elle s'est donné la mort, en 2019 (illustration).
Evaëlle avait 11 ans lorsqu'elle s'est donné la mort, en 2019 (illustration).

Des moqueries régulières, des insultes, puis le drame. Plus d'un an et demi après le suicide d'Evaëlle, 11 ans, le 21 juin 2019, à son domicile d'Herblay, dans le Val-d'Oise, 20 Minutes rapporte ce qu'ont révélé les auditions des trois adolescents mis en examen ? comme la professeur de français de la jeune fille ? pour harcèlement.

L'un des jeunes, A., est passé aux aveux, à l'inverse des deux autres. Auprès de la juge d'instruction, il a concédé, à propos de la notion de harcèlement : « C'est quand on va voir une personne et qu'on lui répète tous les jours, tous les jours, tous les jours des phrases comme ?t'es bête, tu ne sers à rien?. Tous les jours, la rabaisser. » Il a toutefois minimisé les violences, et évoqué, plutôt que du harcèlement, une mésentente avec celle qui s'est finalement donné la mort. « Je lui ai quand même mis une baffe », a-t-il cependant reconnu.

« À chaque fois on nous a refusé notre plainte »

La professeure également mise en examen, de son côté, aurait multiplié les brimades et les moqueries à l'égard d'Evaëlle, selon des élèves. L'enseignante a finalement été mutée en Bretagne après l'affaire, puis suspendue. « Que des ados de 11 ans ne prennent peut-être pas la mesure du mal qu'ils causent par leurs moqueries, c'est une chose, mais qu'une adulte, professeure de surcroît, sadise une élève, c'en est une autre », a pointé l'avocate de la famille, Me Delphine Meillet.

À LIRE AUSSISuicide d'Evaëlle, 11 ans : pour les parents, le harcèlem [...] Lire la suite