Suicide d’un adolescent : son papa et son meilleur ami sortent du silence

Il s’appelait Nicolas, n’avait que 15 ans et aspirait à devenir électricien. Le père de l’adolescent qui s’est suicidé mardi 5 septembre à Poissy, dans les Yvelines, a confié au média Free dom que son adolescent était « traumatisé » par le harcèlement qu’il avait subi au collège.

Nicolas « était totalement renfermé », a décrit son papa. « Cela faisait deux ans que le harcèlement durait et il avait changé. » L’adolescent, qui souffrait d’une malformation au visage, avait d’ailleurs déjà tenté de mettre fin à ses jours en février dernier avec un couteau.

Lundi 5 septembre, il a fait sa rentrée dans son nouveau lycée et devait commencer son alternance la semaine suivante. « Mais il avait trop peur que ça se reproduise et il en avait marre… » Il s’est suicidé aux barreaux de son lit avec une taie de traversin le lendemain de la rentrée scolaire.

« Tu es nul, personne ne t’aime »

Le meilleur ami de Nicolas, Killian, a lui confié au « Parisien » qu’il savait, lui aussi, son copain harcelé par des camarades d’écoles. « C’étaient des moqueries sur son physique, du type « tu es nul, personne ne t’aime » », a-t-il confié, soulignant qu’il savait Nicolas dépressif et qu’il aurait « aimé que les gens réagissent » avant le drame.

À lire aussi Harcèlement scolaire : Brigitte Macron au chevet de la famille de l’ado qui s’est suicidé

Killian n’avait plus eu de nouvelle de « son frère » depuis le 12 août, avant ce coup de fil de lundi 4 septembre, veille du drame. « Nicolas m’...


Lire la suite sur ParisMatch