Suez conteste la validité du dépôt de l'OPA de Veolia auprès de l'Autorité des marchés financiers

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Le géant français de l'eau et des déchets Suez contre-attaque. Alors qu'il cherche à échapper à une prise de contrôle hostile par son concurrent Veolia, le groupe "conteste la validité du dépôt d'offre publique" auprès de l'Autorité des marchés financiers (AMF), le gendarme boursier, affirme-t-il lundi 8 février dans un communiqué. Suez "va contester la publication par l'AMF d'un avis de dépôt d'offre publique, en dépit de cette décision de justice exécutoire", et affirme qu'il "ne pourra pas donner suite à l'avis de dépôt publié par l'AMF".

Après l'achat de 29,9% de son concurrent français, en octobre, Veolia a décidé de lancer une offre publique d'achat au prix de 18 euros par action, sur les 70,1% du capital qu'il ne détient pas, soit une opération d'un montant de 7,9 milliards d'euros en numéraire. Cette initiative a été interrompue, lundi matin, par le tribunal de commerce de Nanterre, qui a été saisi dimanche soir par Suez. Il a ordonné à Veolia de suspendre le lancement de cette OPA dans l'attente d'un débat au fond sur ses précédents engagements d'amicalité.

"Transformer l'or en plomb"

Dans un marché mondial de plus en plus soutenu et concurrentiel, Veolia veut créer un "super champion français" du secteur, un "projet dans l'intérêt de la nation", selon son PDG Antoine Frérot. De son côté, le directeur général de Suez, Bertrand Camus, cette OPA serait "une alchimie à l'envers, pour transformer l'or en plomb".

"Cette opération [de Veolia] ne peut réussir que si (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi