Sud-Liban : face à l’escalade israélienne, le Hezbollah joue la montre

Depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, des violences opposent quotidiennement l'armée israélienne au Hezbollah, entré en action pour soutenir son allié palestinien, à la frontière entre l’État hébreu et le Liban. Cette semaine, une étape a été franchie avec des frappes israéliennes plus en profondeur dans le territoire libanais et une hausse du nombre de victimes. Face à cette escalade, le parti de Hassan Nasrallah reste "dans la retenue", constatent les analystes interrogés par France 24. En coulisses, les deux forces en présence se préparent à un affrontement plus intense.

Un pas de plus a été franchi ces derniers jours dans l’intensification des violences entre le Hezbollah libanais et l’armée israélienne, au point de susciter des craintes d'une guerre ouverte entre l’État hébreu et le mouvement politico-militaire chiite.

Depuis le début, en octobre, de la guerre entre Israël et le Hamas, l’allié palestinien du Hezbollah, les deux ennemis s’échangent quotidiennement des tirs à la frontière israélo-libanaise. Au moins 346 personnes ont été tuées au Liban – des combattants du Hezbollah pour la plupart, mais aussi au moins 68 civils - dans ces affrontements, selon un décompte effectué par l'AFP le 27 mars. Côté israélien, selon l'armée, dix soldats et huit civils ont été tués par des projectiles envoyés depuis le territoire libanais.


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
En guerre contre le Hamas, Israël tenté d’ouvrir un second front contre le Hezbollah ?
Assassinat du numéro 2 du Hamas : défié dans son fief, le Hezbollah face à un choix cornélien
Le Hezbollah affirme que sa réponse à l'assassinat d'un leader du Hamas est "inéluctable"