Succession de Boris Johnson: Penny Mordaunt, l'outsider qui pourrait créer la surprise

Qui pour succéder à Boris Johnson ? Ils ne sont plus que cinq encore en course. L’ex-ministre des Finances Rishi Sunak a été placé en tête par les députés conservateurs à l'issue du 2e tour du vote interne au parti. Vingt et une voix devant la surprise de cette élection : la députée et secrétaire d'État au Commerce, Penny Mordaunt, inconnue du grand public, mais devenue favorite des militants conservateurs.

Son slogan est percutant, à l’image de l’irruption de Penny Mordaunt dans la campagne pour devenir le chef des conservateurs en vue des élections générales prévues pour 2023 : « Nous devons gagner cette élection. Je suis votre meilleure chance de gagner. Je suis la candidate que les travaillistes craignent le plus. »

Mais Penny Mordaunt est devenue tout aussi redoutée au sein de son propre parti. Avec ses 83 voix, elle dépasse la ministre des Affaires étrangères Liz Truss (64 voix) et n'est pas si loin de l'ex-ministre des Finances Rishi Sunak (101 voix). Et d’après un sondage, elle serait la favorite des militants conservateurs appelés à départager les deux finalistes d’ici au 5 septembre.

Première femme ministre de la Défense

Mais le chemin pour succéder à Boris Johnson le 5 septembre est encore long. Il lui faudra d’abord affronter, dès lundi, un nouveau vote des députés conservateurs avant d’affronter ses adversaires lors de trois débats télévisés. Et si elle est la favorite des militants, elle fait face à un problème important : seuls 11% des Britanniques sont capables de la nommer en voyant son visage, selon une étude Savanta ComRes. Certains la confondent même avec la chanteuse Adele.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles