"Le succès du manga "L'Attaque des Titans" est significatif d’une ère politique glaciaire"

·1 min de lecture

Augustin Herbet, diplômé en sciences politiques et doctorant en histoire, analyse le contenu politique du manga politique, qui vient tout juste de s'achever au Japon.

Le succès de L’Attaque des Titans ne se dément pas et ce n'est pas uniquement du fait des très belles scènes de bataille. Cela est lié à un message politique témoignant d’une ère politique " glaciaire " où l’homme est un loup pour l’homme. La série japonaise d’Hajime Isayama a eu un très net succès sur Netflix.Ce manga, publié chez Pika Éditions et dont l’adaptation est disponible également sur la plateforme Wakanim, s’est vendu à plus de 100 millions d’exemplaires. Un vrai phénomène éditorial. Celui-ci a été noté par le journal Le Monde qui en a fait une analyse de qualité mais omettant l’essentiel : le message politique.Une parabole sur l’oppressionLa critique du Monde correspond à la première voire à la seconde saison du manga. Trois murs, une île coupée du monde, des Titans monstrueux et une population ignorante. Voilà le tableau de l’univers de L'Attaque des Titans. Nous y suivons Eren Jäger, jeune garçon vivant entre des murs géants construits pour protéger l’humanité des Titans, monstres à l’apparence humaine d’une taille qui varient entre six et 20 mètres.Eren Jäger considère le monde et la vie à travers une vision marquée par la pensée de Thomas Hobbes, que l’on pourrait résumer ainsi : l’homme est un loup pour l’homme ; la vie est faite de rapports de force et de pouvoir, et ceux qui rendent...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"

20 départements sous "surveillance renforcée", pas de mesures immédiates : les annonces de Castex

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?