Suède : Un pic des condamnations pour viol depuis la nouvelle loi sur le consentement

F.B. avec AFP

SOCIETE - La nouvelle loi prévoit qu’une personne est coupable de viol dès qu’elle a accompli un acte sexuel avec une autre qui n’y a pas participé librement

Les condamnations pour viol ont augmenté de 75 % en Suède, selon un bilan établi deux ans après l’adoption d’une nouvelle loi sur le consentement sexuel élargissant la qualification pénale du viol. La loi, aussi appelée « samtyckeslagen » («la loi du consentement »), est entrée en vigueur en juillet 2018. Elle prévoit désormais qu’une personne est coupable de viol, même en l’absence de menace ou de violence, dès qu’elle a accompli un acte sexuel avec une autre qui n’y a pas participé « librement ».

Le texte, adopté dans le contexte du mouvement #MeToo, a également introduit une nouvelle charge baptisée « viol par négligence », pour les cas où « quelqu’un aurait dû être conscient du risque que l’autre personne ne participe pas volontairement » à l’acte sexuel.

Une « zone grise » liée à un manque de preuves

Selon une étude du Conseil national suédois pour la prévention de la criminalité (Bra), le nombre de condamnations pour viol a augmenté de 75 % dans le royaume depuis l’instauration de cette loi, passant de 190 en 2017 à 333 en 2019. Les chercheurs du Bra ont égaleme(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Coronavirus en Suède : Une tonne de fiente répandue dans les parcs pour décourager les fêtards
Coronavirus : Face à une mortalité « trop élevée », la Suède fait la critique de sa stratégie contre l’épidémie
Suède : Le plus petit restaurant du monde va ouvrir et accueillera une seule personne