Suède : un mort dans une attaque au couteau lors d’un événement politique

Le mobile de l'attaque est encore indéterminé, selon les autorités locales.  - Credit:HENRIK MONTGOMERY / TT News Agency / AFP
Le mobile de l'attaque est encore indéterminé, selon les autorités locales. - Credit:HENRIK MONTGOMERY / TT News Agency / AFP

La police suédoise a annoncé mercredi qu'une femme d'une soixantaine d'années avait été tuée dans une attaque au couteau en plein jour sur l'île de Gotland, où les principaux responsables politiques du pays sont réunis pour un événement annuel. « Malheureusement, je peux vous annoncer qu'une femme a succombé à ses blessures », a déclaré Fredrik Persson, chef de la police de Gotland, lors d'une conférence de presse où il a été précisé que l'agression s'est produite peu avant 14 heures (12 heures GMT) à Visby, la seule ville de l'île.

Il a annoncé qu'un homme de 33 ans avait été arrêté peu après les faits et qu'il était soupçonné du meurtre. Une enquête approfondie est en cours. Il s'agit notamment d'établir le mobile et les antécédents de la personne arrêtée », a poursuivi le chef de la police.

Le mobile encore indéterminé

Il a ajouté que les enquêteurs se penchaient sur une série de questions « puisque cela s'est produit dans un lieu très public, où il y avait beaucoup de monde dans le centre de Visby en milieu de journée ». La police n'a pas souhaité s'exprimer sur le mobile, bien que Fredrik Persson ait admis qu'un motif politique ne pouvait être exclu à ce stade précoce de l'enquête.

La police a aussi indiqué qu'elle ne pensait pas que les événements étaient liés à la semaine d'Almedalen, un événement annuel rassemblant l'élite suédoise et où les partis politiques présentent souvent leur nouvelle politique et lancent leurs campagnes. Le journal Expressen a [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles