Suède: les cyclistes de plus en plus nombreux à Stockholm malgré la neige et le gel

·2 min de lecture

Avec le Covid-19, le vélo a encore plus pris ses marques dans nos villes. Généralement, la fièvre cycliste s’éteint durant l'hiver, quand il neige et qu’il gèle. Mais pas partout. À Stockholm, nombreux sont les cyclistes qui enfourchent leur vélo quoi qu’il arrive.

Avec notre correspondant à Stockholm, Frédéric Faux

John a fait du vélo tout sa vie, et ce ne sont pas les moins six degrés de la journée et vingt centimètres de neige qui vont le décourager : « Je l’utilise pour aller au travail, 18 km chaque jour. Là je l’ai pris pour déjeuner avec un ami, chercher mes enfants à l’école. La première chose à avoir ce sont des pneus cloutés, avec 240 clous par pneu pour bien accrocher dans la neige compacte et sur la glace. Bien sûr j’ai des sous-gants en laine et une bonne lumière. Le seul problème, c’est que la nuit la mécanique peut geler alors il faut que je le gare chez moi, à l’intérieur. »

À Stockholm, le nettoyage des pistes cyclables est autant une priorité que celui des routes. De grands axes dégagés permettent ainsi au cyclistes de se rendre presque partout en ville. La municipalité veut favorise les déplacements doux, mais pour les cyclistes, la motivation peut être tout autre. C’est ce que constate Tobias Adolfsson, qui gère un magasin spécialisé dans le quartier de Södermalm : « Très peu de gens font du vélo pour des raisons environnementales. La plupart du temps c’est pour des raisons égoïstes. Et c’est parce que c’est amusant, on va plus vite que le bus, on économise de l’argent. »

Sur ces quatre dernières années, le nombre de cyclistes en hiver a augmenté de 70% dans la capitale suédoise.