Suède : une coalition de la droite et de l'extrême droite aux portes du pouvoir

La Suède se dirige vers une victoire d'un souffle de la droite alliée avec l'extrême droite après des élections ultraserrées dimanche, mais le résultat final ne devrait pas être confirmé avant au moins trois jours. Selon les résultats partiels portant sur près de 92% des bureaux de vote, le bloc mené par le leader du parti conservateur des Modérés Ulf Kristersson emporterait une majorité absolue de 175 à 176 sièges, contre 173 à 174 sièges pour le bloc de gauche de la Première ministre sortante sociale-démocrate Magdalena Andersson. Le grand vainqueur de la soirée est le parti nationaliste anti-immigration des Démocrates de Suède (SD) dirigé par Jimmie Akesson, qui avec un score de 20,7% signe un nouveau record, et devient le premier parti des droites mais aussi le deuxième parti de Suède. "Ca sent bigrement bon", a-t-il lancé devant ses troupes en fusion à son QG de campagne. La soirée électorale a été marquée par des montagnes russes: alors que les sondages sortie des urnes et le