Le style français orphelin

Libération.fr

Premier d’une lignée de créateurs qui passe aussi par Michel Platini ou Zinédine Zidane, le joueur d’origine polonaise, mineur dans sa jeunesse nordiste, est mort vendredi à 85 ans.

C’était un autre football, une époque où le sélectionneur tricolore de l’époque, Albert Batteux, plaçait des citations latines dans ses causeries d’avant-match. «Elles étaient interminables, a un jour expliqué Just Fontaine, meilleur buteur de la Coupe du monde suédoise de 1958 avec 13 réalisations (personne n’a fait aussi bien sur une édition depuis). Mais quand il faisait sa citation latine, les visages des joueurs s’éclairaient parce qu’ils savaient que ça tirait à sa fin et qu’on n’en avait plus que pour cinq minutes. Il faisait long, "Bébert".» Une époque aussi où une superstar quittait le Real Madrid pour «assurer ses arrières» et lancer une marque d’équipements de sport portant son nom, ce qui lui vaudra de parcourir 80 000 kilomètres par an comme le VRP qu’il était devenu jusqu’à sa retraite en 1991 - la vraie, pas celle du joueur.

Deux phalanges en moins

C’est ainsi qu’a vécu Raymond Kopa, premier Ballon d’or français, seul joueur de l’Hexagone à avoir remporté trois titres de champion d’Europe des clubs, équivalent de l’actuelle Ligue des champions. L’attaquant des Bleus, 3èmes du Mondial 1958, s’est éteint vendredi à 85 ans des suites d’une longue maladie. Fontaine lui a rendu hommage : «En Suède, on partageait la même chambre. On passait des nuits à parler foot. Raymond avait du caractère, moi aussi, et ça a fait un duo magique. C’était la première légende du foot français. […] Il dribblait et moi, je marquais. C’était un dribbleur et tant qu’il n’avait pas fini, il ne donnait pas la passe. Et j’étais toujours là quand il la faisait.» Manière de renvoyer le joueur à un certain individualisme sur le terrain, ainsi qu’à ses origines, que Kopa racontait à l’envi.

Né Kopaszewski le 13 octobre 1931 à Nœux-les-Mines (Pas-de-Calais) d’un père immigré polonais et mineur, (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Biathlon Fourcade règne sur le globe
Natation: Lacourt s’impose dans le 50m dos à Marseille
Arbitrage vidéo: Infantino juge «réaliste» une mise en place dès le Mondial-2018
Kopa d’avant
Athlétisme: Lisek sacré à la perche aux Championnats d’Europe en salle

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages