Sturgeon souhaite un référendum d'indépendance en Ecosse rapidement

·1 min de lecture
STURGEON SOUHAITE UN RÉFÉRENDUM D'INDÉPENDANCE EN ECOSSE RAPIDEMENT

LONDRES (Reuters) - La Première ministre écossaise, Nicola Sturgeon, souhaite qu'un nouveau référendum sur l'indépendance en Ecosse, susceptible d'affaiblir le Royaume-Uni après le Brexit, se tienne dans la première partie de la prochaine législature locale, qui commence en 2021.

Des élections sont prévues le 6 mai en Ecosse et le Parlement local siège pendant cinq ans.

"Le référendum, pour tout un ensemble de raisons, devrait avoir lieu dans la première partie de la prochaine législature", a dit la dirigeante du Parti national écossais (SNP) à la BBC.

Les Ecossais ont voté à 55% en faveur du maintien au sein du Royaume-Uni lors du dernier référendum d'autodétermination organisé en 2014. Mais le Brexit, auquel eux-mêmes étaient majoritairement hostiles, et la gestion par le gouvernement britannique de la crise du coronavirus ont renforcé les rangs des partisans de l'indépendance selon les études d'opinion.

D'après les 14 derniers sondages organisés sur le sujet, l'indépendance l'emporterait par 51% à 59% des suffrages alors que sur la période 2017-2019, la plupart d'entre eux montraient que les Ecossais étaient majoritairement contre une sortie du Royaume-Uni.

Le SNP devrait une nouvelle fois l'emporter aux élections prévues en mai et, en cas de victoire, il pourrait présenter ce succès comme un mandat reçu des Ecossais pour l'organisation d'un nouveau référendum.

Le gouvernement britannique exclut une telle perspective. Le Premier ministre, Boris Johnson, a estimé que le résultat du référendum de 2014 devait être respecté et avait tranché la question pour la durée d'une génération.

(Guy Faulconbridge; version française Bertrand Boucey)