Stromae chante "l'enfer" de ses "pensées suicidaires" au JT de TF1

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·4 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

MUSIQUE - Les téléspectateurs du JT de 20-Heures de TF1, ce dimanche 9 janvier, ont sans doute été bien surpris quand Stromae, en pleine interview avec Anne-Claire Coudray, a commencé à chanter.

“Vous avez pendant sept ans lutté contre un certain mal-être, vous en parlez d’ailleurs sans détour. Dans vos chansons, vous parlez aussi beaucoup de solitude: est-ce que la musique vous a aidé à vous en libérer?”, lui demande ainsi en fin d’interview la journaliste. Et le chanteur belge d’entonner son dernier single, L’enfer, en guise de réponse, dans lequel il évoque les pensées suicidaires qu’il a pu avoir au cours de sa vie.

“J’ai parfois eu des pensées suicidaires, j’en suis peu fier. On croit parfois que c’est la seule manière de les faire taire, ces pensées qui me font vivre un enfer, ces pensées qui me font vivre un enfer”, chante-t-il notamment en refrain de ce titre qu’il interprète pour la toute première fois en public. (la chanson est à écouter à partir de 7 minutes dans la vidéo ci-dessous).

Cette mise en scène inédite lors d’un journal télévisé a fait mouche parmi les téléspectateurs, comme on peut le voir dans les nombreux messages publiés sur Twitter ci-dessous.

Le 8 décembre, Stromae avait annoncé la sortie de son nouvel album, Multitude, pour le 4 mars 2022.

Cela faisait suite à la mise en ligne, au début du mois d’octobre, du morceau Santé. Un titre en hommage au corps médical et au personnel soignant pendant la pandémie, qu’il considère comme “les invisibles, ces héros discrets qui peuplent notre quotidien, trop rarement remerciés”.

Une tournée est déjà prévue: outre la présence du chanteur belge à Rock en Seine cette année, il sera un peu partout en France en 2023, comme les 4 et 5 mars à Bordeaux, les 24 et 25 mai à Lyon ou encore les 16 et 17 juin à Paris.

L’interprète de Tous les mêmes, papa depuis 2018, s’était fait discret depuis la sortie de son dernier album en 2013. Outre le lancement d’une marque de vêtements, une collaboration avec Coldplay, il était revenu il y a quelques années sur le burn-out dont il a souffert, assurant désormais vouloir avancer à un rythme plus “sain”.

“Même si on vend du rêve, ça reste un métier et, comme dans n’importe quel métier, quand on travaille de trop, on arrive à un burn-out”, avait-il ainsi concédé en 2018 dans un entretien à France 2.

Dans le journal de 20-Heures de TF1 ce dimanche, Stromae a confié que le travail sur des clips pour d’autres ces dernières années -Billie Eilish, Dua Lipa ou encore Orelsan, entre autres- lui avait “vraiment fait du bien” car “l’attention” n’était alors “plus portée” sur lui.

À voir également sur Le HuffPost: Comparé à Omicron, le chanteur Omarion rappelle qu’il n’est pas un variant

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles