Ce que cause le stress lié à l'argent sur votre corps et votre santé

Se soucier de ses finances n'est pas sans complications sur notre santé. (Photo: Getty Images)

SANTÉ -  Nous sommes nombreux à souffrir de stress. Très souvent, pour des questions d’argent. D’ailleurs, une étude récemment menée par Credit Sesame a montré que 82% des personnes endettées sont sujettes au stress. Et 40% en éprouvent de la honte. Un quart d’entre elles ont même déjà pleuré à cause de leur situation.

Mais si vous avez déjà été confronté à des difficultés financières, vous savez que les conséquences du stress accumulé vont bien au-delà des simples larmes. De la détérioration des fonctions cognitives aux maladies graves, voilà comment le stress provoqué par nos problèmes d’argent peut affecter notre esprit et notre corps.

Notre organisme provoque une réaction dite “de combat ou de fuite”

La réponse combat-fuite s’est développée comme un mécanisme de survie, qui permettait à nos ancêtres de réagir rapidement face à une menace imminente. Quand elle se déclenche, des hormones de stress (telles que l’adrénaline et le cortisol) sont sécrétées pour nous aider à affronter l’adversaire qui se tient devant nous ou, à l’inverse, à prendre nos jambes à notre cou.

Bien que nous n’ayons généralement pas à nous inquiéter d’avoir à repousser des prédateurs en pleine la nature, les menaces de la vie moderne, à l’instar d’un déboire financier, peuvent susciter le même genre de réaction.

“La réponse combat-fuite met le corps à rude épreuve. Elle nous épuise”, explique Aimee Daramus, psychologue clinicienne à Chicago. Selon elle, sous l’effet de ce type de stress, les muscles peuvent se contracter au point de provoquer des douleurs importantes. Ce stress nuit aussi au bon fonctionnement du système immunitaire, nous rendant plus vulnérables à de nombreuses maladies. “Il peut engendrer maux de tête et de ventre, même si nous n’avons pas conscience d’être stressé·e”, précise-t-elle

Nous prenons de mauvaises décisions, même si nous sommes d’habitude plus malins que cela

Même si vous vous considérez comme une personne intelligente et rationnelle, votre aptitude à faire les bons choix est mise en péril par le stress financier.

“Sous l’effet du stress, le flux sanguin et l’activité électrique diminuent dans le lobe frontal et le cortex préfrontal, mais augmentent dans les parties du cerveau qui régulent les fonctions de survie, comme l’amygdale”, ajoute-t-elle. Étant donné que ces parties du cerveau contribuent aux aptitudes telles que la résolution de problèmes, la concentration, la planification et le contrôle des impulsions, le mauvais fonctionnement de ces régions peut nous pousser à prendre de mauvaises décisions.

Quand nous nous inquiétons ou paniquons en raison de notre situation financière, nos décisions deviennent plus impulsives: elles sont motivées par le besoin de survivre. “On agit vite, avec résolution, mais pas toujours de manière clairvoyante”, poursuit-elle. On peut, par exemple, contracter un prêt sur salaire parce qu’il résout notre problème de trésorerie sur l’instant, même si on sait que le taux d’intérêt est supérieur ou égal à 300%, ou dépenser de l’argent dans des produits de luxe, bien qu’on ne puisse pas se le permettre, parce que cela nous aide à soulager temporairement notre stress.

L’anxiété, la dépression et d’autres problèmes de santé mentale peuvent survenir

Étant donné que l’argent fait partie intégrante de notre vie, s’en soucier constamment peut entraîner des symptômes psychologiques sérieux à long terme. “Quand on stresse à cause de ses finances, on peut devenir très anxieux, voire dépressif”, nous dit Carla Marie Manly, psychologue clinicienne en Californie.

Il a ainsi été démontré que le fait d’être criblé de dettes pouvait avoir de lourdes conséquences sur la santé mentale et, dans les cas les plus graves, faire naître des pensées suicidaires.

Un sondage mené par The Ascent auprès d’Américains endettés à hauteur d’au moins 1 000 dollars a trouvé d’autres liens entre bonheur, épanouissement, estime de soi et détresse financière. Les personnes interrogées ont déclaré que leurs dettes nuisaient à leur sommeil (38%), qu’elles écornaient leur optimisme (48%) ou qu’elles avaient une incidence négative sur leur estime de soi (47%). Rien de surprenant, donc, à ce que 97% des participants estiment qu’ils seraient plus heureux s’ils n’avaient pas de dettes.

Le stress chronique provoque des maladies physiques graves

Souffrir de stress à court terme est indubitablement éprouvant pour le corps et l’esprit, mais Carla Marie Manly souligne que le stress chronique peut causer des dommages plus sérieux et durables.

“Quand les taux d’adrénaline et de cortisol sont continuellement élevés, des problèmes physiologiques apparaissent. Par conséquent, les cas de maladies cardiaques, de diabète, de troubles du sommeil chroniques et d’autres soucis de santé sont plus nombreux chez les personnes qui souffrent de stress chronique”, développe-t-elle.

Les risques de consommation de drogues et d’addiction augmentent

Malheureusement, être confronté au stress et à d’autres problèmes de santé liés au stress financier est un facteur de risque connu de toxicomanie, et les personnes qui ont des problèmes d’argent sont plus vulnérables à l’addiction et aux rechutes.

Une étude conduite pour la  School of Public Health de l’Université d’État de New York a trouvé un lien direct entre stress financier accru et hausse de la consommation d’alcool et de tabac, en particulier chez les hommes d’âge mûr. Il a également été démontré qu’un niveau élevé de stress était un indicateur de consommation régulière d’opiacés, comme l’héroïne. Souvent, l’addiction entraîne ses propres difficultés financières, ce qui crée un cercle vicieux de stress et d’abus de drogues.

Pour les personnes indigentes, la situation est pire

Bien que les symptômes du stress financier soient très concrets et puissent être graves, il y a une différence entre avoir du mal à joindre les deux bouts et être indigent. Cette différence a des conséquences cruciales sur ceux qui vivent sous le seuil de pauvreté.

“Les personnes démunies souffrent, car leurs besoins élémentaires ne sont pas satisfaits”, explique Carla Marie Manly. “Nous avons tous besoin d’un logement, de nourriture, de vêtements et de soins médicaux. Quand ces besoins élémentaires ne sont pas accessibles, la santé en pâtit à coup sûr.”

Ces conséquences sont surtout catastrophiques pour les enfants, ajoute Aimee Daramus, et “les environnements dangereux, les logements surpeuplés et la malnutrition peuvent entraîner des dommages cérébraux difficilement réversibles.” En effet, le cortex préfrontal et le lobe frontal ne se développent pas correctement, et l’enfant peut, entre autres, moins bien contrôler ses pulsions, avoir des capacités de pensée et de prise de décision altérées, et souffrir de troubles de l’attention et de la concentration.

Ne laissez pas les soucis d’argent vous ruiner la santé

Quand on a des difficultés financières, la situation peut sembler désespérée. Il est vrai que la solution est rarement simple, surtout pour ceux qui peinent à joindre les deux bouts. Mais cela ne veut pas dire que personne ne peut vous aider.

Essayez le conseil en crédit: si vous êtes complètement dépassé·e par vos soucis d’argent et que vous ne savez pas par où commencer, un conseiller en crédit peut vous aider. Disponible par le biais d’associations à but non lucratif à moindre coût ou gratuitement, il établira un plan pour remettre vos finances à flot. Contactez la National Foundation for Credit Counseling pour trouver de l’aide près de chez vous.

Suivez une thérapie: si votre santé mentale décline à cause de problèmes et de stress financiers, travailler avec un thérapeute est utile: il vous prêtera une oreille critique et vous recommandera un traitement. Il existe des moyens de rendre le coût de la thérapie plus abordable.

Cherchez des mécanismes de défense sains: quand on est sans cesse stressé·e, on peut être tenté·e d’adopter des habitudes malsaines qui exacerbent nos symptômes physiques et mentaux. Voilà pourquoi il faut absolument trouver des moyens simples et sains de gérer son stress, en plus de se faire assister par des professionnels. Essayez la course à pied, la cuisine, la méditation ou une autre activité relaxante qui vous aidera à calmer votre nervosité et à vous reconcentrer.

Cet article, publié sur le HuffPost britannique, a été traduit par Laure Motet pour Fast ForWord.

 

À voir également sur Le Huffpost: La pillule contraceptive a des effets sur votre cerveau que vous ignorez encore peut-être 

LIRE AUSSI:

Sarah Abitbol a vécu une amnésie traumatique, de quoi s'agit-il ?

Pourquoi se réveille-t-on parfois en sursaut juste au moment de s’endormir?

Love HuffPost? Become a founding member of HuffPost Plus today.

This article originally appeared on HuffPost.