Stress, angoisses… Ce que révèlent nos maux de dos

·1 min de lecture

Avec la crise sanitaire, nombre de Français ont été contraints de télétravailler. Avec certes des avantages, mais aussi des inconvénients. En particulier, comme le soulignait récemment une enquête de Santé Publique France en octobre dernier, les Français confinés en mars dernier, ont été plus sujets aux lombalgies. Un an plus tard, le télétravail est plus que jamais conseillé. Et le stress lié à l’épidémie de Covid-19 est toujours là.

Le mal de dos résulte de quelque chose trop lourd à porter

"J’en ai plein le dos"… Vous avez peut-être lâché cette expression un jour sans même réfléchir à sa portée. Pourtant, elle n’a rien d’anodin. De nombreux psychologues ou psychothérapeutes se retrouvent face à des patients qui l’emploient. Si tous ne souffrent pas physiquement de leur colonne vertébrale, il arrive que cette phrase illustre des douleurs physiques au niveau des cervicales, des lombaires, des reins. Lorsque celles-ci sont localisées à ses endroits, elles traduisent un langage du corps.

Le mal de dos résulte de quelque chose de trop lourd à porter. Quelque chose qui nous déséquilibre et nous empêche de tenir debout. Il peut s’agir d’un choc émotionnel. Un deuil par exemple. Ou des tensions permanentes dans sa vie privée ou professionnelle qui s’accumulent. Il n’est pas rare qu’une dépression soit souvent associée à une lombalgie chronique.

Pour le soulager, une approche pluridisciplinaire

L’interaction entre le (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Cannabis médical : feu vert à l'expérimentation
Vaccination contre le Covid-19 : plus de 70 ans, comment s'inscrire ?
Covid-19 : le vaccin universel, c’est quoi ?
DIRECT. Covid-19 en France ce 26 mars : chiffres, annonces
Insomnie : quelles plantes choisir pour mieux dormir ?