Stressé par le Covid ? Direction le musée, sur prescription médicale

·1 min de lecture
La capitale belge s'apprête à mettre à disposition cinq de ses musées afin de soulager des patients stressés par le Covid-19. 
La capitale belge s'apprête à mettre à disposition cinq de ses musées afin de soulager des patients stressés par le Covid-19.

Vers une nouvelle forme de traitement ? Selon The Guardian, les médecins bruxellois vont pouvoir prescrire des visites gratuites aux musées à certains patients de l?hôpital Brugmann, l?un des plus grands de la capitale belge, dont la santé mentale a été affectée par la pandémie de Covid-19. Ces visites, individuelles ou en groupe, seront proposées dans un premier temps dans cinq musées publics de la ville.

« La crise du Covid, accentuant le stress, le burn-out et d?autres pathologies, a confirmé la pertinence d?un tel projet », explique Delphine Houba, l?échevine chargée de la culture à Bruxelles. « Il a été démontré que l?art peut être bénéfique pour la santé, à la fois mentale et physique. »

Les cinq institutions culturelles concernées seront les musées publics de la Grand-Place, la Mode et la Dentelle rue de la Violette, le musée des Égouts de la gare du Midi et le GardeRobe Manneken-Pis, près de la fontaine de l?enfant qui urine, ainsi que le Centre d?art contemporain de la place Sainte-Catherine.

Trois mois de test

Cette initiative ? d?inspiration canadienne où les professionnels de santé peuvent prescrire jusqu?à 50 visites de musées par an à leurs patients ? fera d?abord l?objet d?un essai de trois mois. Si les résultats de ce projet pilote s?avèrent probants, il pourrait être déployé plus largement à l?échelle du pays.

Delphine Houba espère que les musées privés et les collections d?art offriront leurs services à leur tour. « Je suis convaincue de la ca [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles