Des street artists répondent à la campagne anti-IVG dans le métro parisien

Claire Digiacomi
Des street artists répondent avec de nouvelles affiches à la campagne anti-IVG dans le métro parisien

IVG - C'est de bonne guerre. Les street artists Jaeraymie et matt_tieu ont apposé, jeudi 27 avril, dans le métro et les rues de Paris, des affiches pour la défense du droit à l'avortement. Ils répondent ainsi à la campagne d'affichage sauvage anti-IVG organisée deux jours plus tôt par le mouvement des Survivants, qui avait poussé la RATP à porter plainte pour "acte de malveillance".

Il s'agit d'une "réponse citoyenne à une campagne plus que controversée", écrit dans un post Instagram l'un des artistes, Jaeraymie. Sur l'affiche, le visage de Simon Veil, à l'origine de la loi de 1975 légalisant le recours à l'IVG. "Simone est toujours là et veille avec vous sur vos droits, c'est à nous tous de veiller sur nos droits", peut-on lire.


"On a repris leur typographie, leurs codes", et utilisé le visage de Simone Veil, "la figure symbolique de cette loi", explique Jaeraymie, interrogé par Le HuffPost. Pour lui, c'est "une manière de dire 'Vous le faites, on le fait aussi mais on est plus intelligents que vous'", explique-t-il.

Matt-tieu, lui, n'estime pas être "un fervent défenseur de l'IVG" ni un "habitué des revendications politiques". Il dit pourtant s'être "senti concerné" par l'affichage de ces "idées archaïques de manière illégale". "Tout le monde a relayé, ils ont fait le buzz et ils ont gagné, regrette-t-il. On a donc...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages