Le streamer Arkunir, appuyé par Macron, se lance un défi sur Google Maps

·1 min de lecture

INTERNET - Impossible désormais de reculer. Ce samedi 17 juillet, le streamer Arkunir a proposé à ses followers sur Twitter de se lancer dans un défi un peu insolite: parcourir le globe terrestre de San Francisco à Vanino, à l’extrême est de la Russie, en passant notamment par Paris.

Mais pas question de voyager en voiture ou à pieds, le périple devra se faire sur Google Maps, et en street view. Le tout sera diffusé en direct sur Twitch, et en échange, 100% des fonds récoltés seront reversés à une association.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Arkunir avait posé comme seule condition à ce défi que le président Emmanuel Macron réponde à son tweet. Or c’est désormais chose, faite. Ce lundi, Le président de la République, qui multiplie les signaux envers les youtubeurs et autres affiliés depuis plusieurs mois, a répondu à Arkunir sur Twitter, en postant un simple “Banco”.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le streamer, qui a estimé le temps de voyagé entre 25 et 30 heures, n’a pas caché sa surprise face à cette réponse. Pour le moment aucune date n’a été précisée mais Arkunir a promis qu’il en informerait ses followers. “Bon bah on va découvrir du paysage ensemble hein”, a-t-il commenté néanmoins dans la matinée.

À voir également sur Le HuffPost: Ces députés ont joué à “League of Legends” sur Twitch pour montrer qu’ils sont “comme tout le monde”

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles