La stratégie gagnante de Tesla pour continuer à livrer ses voitures en plein confinement

1 / 2

La stratégie gagnante de Tesla pour continuer à livrer ses voitures en plein confinement

Ce sont des chiffres qui dénotent dans un marché automobile français fort logiquement plombé par la crise sanitaire du coronavirus. Au mois de mars, alors que les ventes se sont effondrées de plus de 72%, Tesla affiche une étonnante progression de 26,4%, avec 1580 véhicules livrés sur le mois de mars 2020, contre 1250 un an plus tôt, d'après les données fournies par le cabinet Autoways.

Un rythme de livraisons perturbé mais maintenu

La marque américaine fait ainsi figure d'exception, ce qui s'explique notamment par le maintien d'un certain volume de ventes depuis le début du confinement. C'est ce qui ressort de l'évolution quotidienne des immatriculations de véhicules neufs, qui traduisent la livraison effective aux clients.

"A partir du 17 mars, premier jour du confinement en France, la bascule des livraisons touche tous les constructeurs mais moins Tesla que les autres, analyse Eric Espinasse, directeur du développement chez Autoways. En effet, son modèle le plus vendu, la Model 3, a chuté à 34 immatriculations quotidiennes en moyenne, quand les constructeurs premium semblent à l'arrêt: 6 pour la gamme BMW, 4 pour la gamme Mercedes et inférieure à 1 pour Porsche ou Lexus.  Il semble bien que le modèle de distribution particulier de Tesla ait permis de continuer les livraisons dans une certaine mesure."

Cinq centres en France (Paris-Chambourcy, Nantes, Lyon-Dardilly, Aix et Bordeaux) continuent donc d'assurer des livraisons au...

Lire la suite sur Auto

A lire aussi