Strasbourg : Urgences saturées, manque de moyens humains et financiers… Aux Hôpitaux universitaires de Strasbourg, le personnel est « au bout du bout »

·1 min de lecture

SANTE - Plusieurs services déplorent « un manque de personnel disponible », engendrant la fermeture de nombreux lits

La voix est blanche, le timbre usé. Dans un rictus nerveux, le Dr Céline Renfer lance cette anecdote : « Malgré mes 35 ans et ma présence depuis plus de sept ans aux HUS (Hôpitaux universitaires de Strasbourg), je fais partie des anciens. Les autres sont partis, à cause de la charge et des conditions de travail. Des gens bien, qui ont jeté l’éponge… »

Médecin praticien aux urgences des HUS, elle est en première ligne pour voir son service, « la porte d’entrée de l’hôpital », subir de plein fouet la pénurie de moyens humains et financiers qui altère son fonctionnement : « On est contraint de publier des plannings avec des trous, car les effectifs médicaux sont insuffisants. Infirmières comme médecins, on est au bout du rouleau… »

« On sombre dans l’indignité la plus complète »

Son collègue, le Dr Luc Bilger, avance des chiffres édifiants : « Depuis le 1er décembre, nous avons comptabilisé 1.121 patients qui restent sur des brancards aux urgences par défaut de lits, soit une moyenne de 28 personnes par jour et par hôpitaux. »

Praticien hospitalier au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Hautepierre, il évoque le cas « de personnes jeunes, âgées de moins de 40 ans, que l’on est obligé de faire stagner aux urgences, alors que certains nécessitent une hospitalisation. »(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
L’accès aux soins de plus en plus compliqué pour une majorité de Français
Pénuries, risques juridiques... Le gouvernement contraint de redécouper les compétences des infirmiers de bloc opératoire
Coronavirus : Hausse des hospitalisations et des admissions en soins critiques

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles