Strasbourg: trois personnes d'ultra-droite interpellées après la manifestation du 28 novembre

C.M.
·1 min de lecture
Police - Photo d'illustration - Bertrand Langlois / AFP
Police - Photo d'illustration - Bertrand Langlois / AFP

Trois personnes proches de l'ultra-droite ont été arrêtées vendredi et placées en garde à vue pour des heurts lors de la manifestation contre la loi de "sécurité globale" de samedi dernier qu'ils avaient infiltrée, a indiqué samedi la direction départementale de la sécurité publique (DDSP) du Bas-Rhin à l'Agence France-Presse (AFP).

Identifiés par l'exploitation de vidéos, ces "membres du groupe des Offenders, groupe connu dans le milieu du supporterisme et réputé proche de la mouvance Ultra Droite" ont été placés en garde à vue pour "violences en réunion", explique la DDSP dans un communiqué.

Deux gardes à vue prolongées

La garde à vue de deux d'entre eux, "connus pour être des leaders de ce groupe", a été prolongée, tandis que celle du troisième a été levée.

Samedi dernier, plusieurs milliers de personnes avaient défilé autour du centre de Strasbourg pour contester le projet de loi de "sécurité globale", comme dans de nombreuses villes de France.

La manifestation s'était déroulée globalement dans le calme, mais avait été brièvement perturbée au milieu du parcours par une bagarre provoquée par des militants de l'ultra-droite selon plusieurs médias. Par ailleurs, quelques tensions étaient survenues au moment de la dispersion du cortège, les forces de l'ordre faisant usage de gaz lacrymogène.

Une nouvelle manifestation s'est tenue ce samedi à Strasbourg.

Article original publié sur BFMTV.com