Strasbourg: Tarifs des amendes en hausse, agents en civil ou contrôles filmés, la CTS fait la chasse à la fraude dans les trams et bus

TRANSPORTS - La Compagnie des transports strasbourgeois a annoncé la mise en place de nouveaux dispositifs pour renforcer sa lutte contre la fraude dans les trams et les bus de l'agglomération...

TRANSPORTS - La Compagnie des transports strasbourgeois a annoncé la mise en place de nouveaux dispositifs pour renforcer sa lutte contre la fraude dans les trams et les bus de l'agglomération...

La fraude, c’est terminus ! Dans le monde idéal de la Compagnie des transports strasbourgeois (CTS) en tout cas. En attendant de réduire son actuel taux de fraude de 9,7 % à néant (ce qui lui coûte 4 millions d’euros par an), la CTS a annoncé mardi un renforcement de sa lutte anti-fraude dans les trams et bus de l’agglomération grâce à de nouveaux dispositifs, en s’appuyant sur une nouvelle législation 

alias la loi Savary.

Lutte anti-fraude #CTS avec hausse du tarif des amendes au 1er décembre, nouvelles méthodes et intensification du contrôle dans #tram et #bus #Strasbourg pic.twitter.com/qVDPEEDlO6— 20minutesstras (@20minutesstras) November 14, 2017

Une hausse des amendes. Parmi les nouvelles mesures de lutte contre la fraude, il y aura à compter du 1er décembre 2017 une hausse du tarif des amendes. Avec une augmentation de 18 % des montants, il faudra compter 40 euros pour un titre non-valable, non validé ou périmé (34 euros actuellement). L’absence de titre sera sanctionnée d’une amende de 60 euros (51 euros aujourd’hui).

La CTS rappelle que même un abonné est concerné lorsqu’il est contrôlé sans sa carte Badgeo : « Un contrôleur ne pas faire la différence entre ceux qui n’ont pas de titre et ceux qui l’ont oublié chez eux. » D’ailleurs, pour contestation en cas d’oubli de la carte Badgeo, le voyageur pourra être sanctionné à hauteur de 20 euros (15 euros actuellement).

L’amende, actuellement non-appliquée, pour non-validation en correspondance s’élèvera à 5 euros.

>> A lire aussi: Le top 7 des excuses les plus surprenantes données aux contrôleurs des transports en communDes contrôleurs en civil. Contre la fraude, la CTS va gonfler de 33 % son effectif dédié aux contrôles. Elle entend se réorganiser en augmentant par exemple la présence (...) Lire la suite sur 20minutes
Nice: Des comédiens dans les tramways pour lutter contre la fraude
Lyon: Les TCL durcissent le ton pour lutter contre la fraude
INFOGRAPHIE. Marseille: Pourquoi fraude-t-on toujours autant dans les transports?
Rennes: Des agents de Keolis équipés de caméras pour les contrôles tendus

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages