Strasbourg : un prévenu en partie relaxé après une vidéo montrant un policier le frappant à la tête, l'IGPN a été saisie

franceinfo

Le parquet de Strasbourg a saisi mercredi 3 juin l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) dans le cadre d'une affaire de violences policières, rapporte France Bleu Alsace. Mardi 2 juin, en comparution immédiate, un jeune homme de 21 ans a été relaxé par le tribunal pour violences et l'usurpation d'identité. Il a en revanche été condamné à quatre mois d'emprisonnement, aménageables, pour vol de vélo.

Le prévenu était accusé d'avoir frappé un policier, mais sur une vidéo diffusée à l'audience : "on voit le policier violenter le gardé à vue, lors de son entrée dans les geôles du commissariat de police de Strasbourg", explique son avocate, maître Kaoutare Choukour. Sur demande du président du tribunal, le procureur a saisi "la police des police" pour des violences commises par un dépositaire de l’autorité publique.

Le choc a été total, personne ne s'attendait à voir ses images.

maître Kaoutare Choukour

L'homme, originaire de Guinée, a été interpellé dans la nuit du mercredi 27 au jeudi 28 mai, vers 2h du matin pour un vol de vélo (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi