A Strasbourg, des patients Covid plus jeunes et non vaccinés

·1 min de lecture

Le nombre de nouvelles contaminations au Covid remonte en flèche, partout en France, avec 25.190 cas ces dernières 24 heures. Dans le Grand Est, c’est le Bas-Rhin qui enregistre le taux d’incidence le plus fort, avec 157 cas pour 100 000 habitants. Et cela commence à se voir dans les hôpitaux. A Strasbourg, le nombre de malades admis a quasiment été multiplié par sept en deux semaines. Mi-juillet encore, seules deux personnes atteintes du Covid étaient soignées aux hôpitaux universitaires de Strasbourg. Désormais, on en est à quatorze, dont quatre en réanimation.

La situation reste donc encore gérable, mais ne présage rien de bon. "On a l'impression de voir l'orage arriver", témoigne Nicolas Lefebvre, chef du service des maladies infectieuses. "En ce moment, on voit des patients jeunes, plutôt sans comorbidité. Mais surtout, ce qu'il faut noter, c'est qu'aucun des patients hospitalisés actuellement n'était vacciné."

"On attend la quatrième vague avec pas plus de moyens qu'avant"

L'hôpital est déjà sous tension puisqu'une bonne partie des soignants est en vacances. Et beaucoup appréhendent la rentrée. "Ça présage la quatrième vague. On l'attend avec pas plus de moyens qu'avant, pas plus de personnels, pas plus d'ouvertures de lits et des agents qui sont fatigués", s’inquiète Sandrine Knockaert, secrétaire générale de SUD- Santé. "Je ne pense pas que 15 jours de congés annuels consécutifs, les agents vont être reposés. Et les semaines à venir ne seront pas mieux pour eux, ça c’...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles