Strasbourg : malgré l'arrêt du projet de géothermie, les séismes se poursuivent

·1 min de lecture

"C'était vraiment du costaud cette fois". La ville de Strasbourg a de nouveau été secouée par un séisme, samedi 26 juin. Le secousse, de magnitude 3,9 selon le réseau national de surveillance sismique (Renass), a réveillé l'agglomération alsacienne à 05h00, plusieurs mois après l'arrêt d'un projet de géothermie près de Strasbourg, qui avait lui-même provoqué plusieurs séismes. L'épicentre de la secousse a été enregistré à cinq kilomètres de profondeur, sur la commune de La Wantzenau, au nord de l'agglomération strasbourgeoise, toujours selon le Renass.

Une réplique a été enregistrée cinq minutes plus tard - de magnitude 2,3 - au même endroit. Les deux évènements ont été classés comme "induits", c'est-à-dire provoqués par l'activité humaine. Le Département analyse Surveillance Environnement du CEA (Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives - CEA-Dase) a indiqué de son côté une magnitude de 4,3 pour le premier séisme. Il s'agit du plus fort séisme ressenti ces derniers mois dans la région.

"C'était du vraiment costaud cette fois", a tweeté Alain Fontanel, l'un des leaders de l'opposition au conseil municipal strasbourgeois. "Toute la maison a tremblé pendant quelques secondes. Merci aux apprentis sorciers de la géothermie profonde pour ce réveil brutal #flippant". De nombreuses réactions similaires étaient visibles sur les réseaux sociaux. Un projet de géothermie profonde, avec deux forages à cinq kilomètres de profondeur, avait été développé jusqu'en décembre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

TousAntiCovid : un premier bilan en demi-teinte pour le cahier de rappel
Régionales dans le Calvados : la drôle d'initiative de candidats pour inciter à aller voter
Duel Mariani-Muselier en PACA, abstention... les enjeux du second tour des élections régionales
Vaccination : la France est-elle plus nulle que les autres ?
Covid-19 : selon Mario Draghi, le vaccin Spoutnik V "pourrait ne jamais obtenir l'approbation de l’UE”

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles