Strasbourg : L'A35 pourrait devenir une simple route limitée à 50 km/h dans un parc métropolitain

Gilles Varela

URBANISME - Le projet de requalification de l’A35 en « parc métropolitain », entre Vendenheim et la Vigie, envisage de donner la priorité à la verdure et aux modes de transports doux

Bonjour la verdure, exit la voiture. Le président de l’eurométropole Robert Herrmann et le préfet du Bas-Rhin Jean-Luc Marx ont dévoilé les pistes envisagées et les contours du projet pour la requalification de l’A35. Comprendre, l’autoroute entre Vendenheim au nord de Strasbourg jusqu’à la Vigie au sud, soit un ruban de 25 km, mais aussi l’axe vers l’ouest avec l’A351. Ces trois derniers mois, les maires ou les représentants des 33 communes se sont en effet réunis en ateliers pour faire des propositions. Il en ressort que l’autoroute deviendrait une simple route dans un « parc métropolitain », limitée à 50 km/h.

Si l’on parle d’un projet qui s’étalerait sur une quinzaine d’années, il est avant tout conditionné à la réalisation du contournement ouest de Strasbourg, soit après sa mise en service en 2021, car ce dernier est censé recevoir le trafic de transit.

Limitation à 50 km/h - Agence TER Indiggo Arcadis

Réduire le trafic de transit

Le projet, présenté par le cabinet TER prévoit de s’appuyer sur l’existant. L’autoroute ne sera donc pas détruite mais réaménagée. Certaines bretelles disparaîtront, plusieurs espaces pourraient être transformés en parcs. La vitesse sera limitée à 50 km/h (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Strasbourg : Ça roule pour la rocade sud de l’agglomération
Pollution de l’air: Mesures d’urgence immédiates et circulation différenciée à Strasbourg dès jeudi
Strasbourg : Treize « zadistes » jugés pour avoir construit une cabane sur le chantier du GCO