Strasbourg: La guerre des guides conférenciers face aux offres gratuites des « Free Tour »

Gilles Varela

TOURISME - Les guides officiels de Strasbourg reprochent aux guides « Free Tour » une concurrence déloyale

Demandez à un guide touristique officiel au pied de la cathédrale de Strasbourg s’il sait où trouver un Free Tour et vous constaterez facilement qu’il existe un réel problème entre ces professionnels et ceux qui prétendent l’être. Depuis cinq ans en effet, certains proposent des visites guidées, sans réservation et « gratuites ». Entendez par là que vous êtes invité, à la fin de la visite et si vous êtes satisfait, à laisser (ou pas) un pourboire. Une formule qui rencontre un réel succès. D’ailleurs, en cinq ans, d’un, on est passé à cinq Happy Free Tourà Strasbourg. Problème, quatre de ces guides ne détiennent pas la carte officielle délivrée par la préfecture, garante d’une formation à la faculté et du passage d’un concours.

Rassemblés sous la bannière des Happy Free Tour, les visiteurs apprécient « ces visites presque improvisées », avec des guides hauts en couleur. « Ils ont du bagou et je suis en vacances, je n’ai pas envie de me prendre la tête ou d’être trop sérieuse, même si tout n’est pas super exact, alors c’est parfait », confie Ariane, une quadragénaire venue de Lille.

A peine le guide Free Tour a-t-il brandi sa pancarte au pied de la cathédrale, que les gens affluent. Comme Angela, une « traveller blogueuse » venue de Californie qui parcourt l’Europe. C’est une habituée de ce style de visites : « Je trouve ça moins contraignant et comme ils sont payés au pourboire, ils sont généralement très motivés, plein d’énergie… Et ce n’est pas mal car ça crée un contexte qui facilite les rencontres avec les autres visiteurs, » sourit la jeune femme. « Ce n’est pas évident de trouver sur le pouce une visite anglophone sans réservation, explique Rémy, un des guides Free Tour, nous répondons à une(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
VIDEO. Strasbourg: Après les rails, l'ouverture à la concurrence sur les eaux de la ville?
La France n'offre pas aux touristes «toutes les opportunités de consommation», selon un rapport
Nice: Face à l'afflux de touristes, une armada d'agents d'entretien et de sauveteurs mobilisée