Strasbourg : Agressions sexuelles dans une maison de disques ? Une enquête ouverte

T.G. avec AFP
·1 min de lecture

FAITS DIVERS - Une dizaine de femmes avaient rapporté en décembre des comportements « déplacés, voire violents, à caractère sexuel, qui se seraient produits entre 2015 et 2019 »

Structures, Last Train, Décibelles… Il n’y a pas encore si longtemps, ces groupes travaillaient avec la maison de disques strasbourgeoise Deaf Rock Records. Ce ne serait plus le cas désormais, depuis que celle-ci se trouve au cœur d’un scandale d’agression et de harcèlement sexuels impliquant l’un de ses managers.

Une enquête a justement été ouverte à ce sujet, a annoncé mercredi le parquet de Strasbourg. Elle a été confiée à la brigade des mœurs de la sûreté départementale du Bas-Rhin, a précisé à l’AFP la cheffe de cabinet du procureur de la République, confirmant une information du quotidien Les Dernières Nouvelles d'Alsace. Une plainte a également été recueillie dans le cadre de cette enquête.

Le manager a quitté ses fonctions

La maison de disques Deaf Rock Records et son manager, Julien Hohl, avaient été visés par des témoignages publiés mi-décembre par les sites d’information Mediapart et Rue89 Strasbourg : une dizaine de femmes rapportaient des comportements « déplacés, voire violents, à caractè(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Coronavirus en Alsace : « On peut y arriver en trois semaines »... Ouvertures de centres municipaux, recrutement, la vaccination s'organise
Mulhouse : De la prison ferme pour des rodéos urbains
Alsace : Il prévoit la météo de l’année grâce à des oignons