Stranger Things : la saison 4 reportée à 2022 selon un acteur de la série, les fans sont en colère

·1 min de lecture

La saison 3 de Stranger Things avait laissé tous les fans de la série sous le choc. Depuis juillet 2019, tout le monde se demande si Jim Hopper, interprété par David Harbour est bel et bien mort ou si, par chance, le chef de la police de Hawkins reviendra. Le teaser de la prochaine saison, partagé par Netflix il y a déjà quelques mois, laisse entendre auprès des spectateurs que l'intrigue devrait être encore plus spectaculaire que les précédentes. "Je pense que la plupart diront probablement que c’est la saison la plus effrayante par rapport aux trois précédentes, ce que j’aime parce que c’est très amusant à filmer" a révélé Gaten Matarazzo, qui joue Dustin dans Us Weekly en janvier 2021. Toutefois cet avant goût n'a pas suffi à rassasier les plus passionnés. Si le tournage est bel et bien terminé, toute la phase post-production serait au point mort en raison de la crise sanitaire liée à la Covid-19. Le montage devrait donc prendre encore quelques mois.

La récente déclaration d'un acteur de la série ne devrait pas faire des heureux. Finn Wolfhard, qui incarne le jeune Mike Wheeler, le petit-ami d'Eleven a pris la parole sur Twitter. Ce dernier, lors d'un live a annoncé, à demi-mots : "La saison 4 devrait sortir d’ici l’année prochaine". Il n'en aura pas fallu pour que la Toile gronde. "Et ils veulent faire une saison 5. Caleb va avoir 23 ans et jouera un gamin de 16 ans", "Tout cela devient ridicule", "Je perds tout intérêt", "Ce qui me dérange le plus, c'est qu'en février de l'année (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO N'oubliez pas les paroles : Fabien Haimovici encore pris en train d'aider un candidat !
Benoît Dubois vainqueur de Secret Story 4 : son incroyable astuce pour être retenu au casting
PHOTO Ophélie Meunier dévoile un cliché rarissime de son fils Joseph pour une occasion très spéciale
Jean Castex : ces petites culottes encombrantes qui lui sont destinées à Matignon
VIDEO Affaire conclue : la troublante ressemblance d'un vendeur avec Harold Hessel