Stranger Things saison 4, partie 2 : pourquoi les épisodes sont si longs ? Les créateurs se justifient

On a attendu un bail pour voir la saison 4 de Stranger Things mais les créateurs nous ont gâtés avec la saison 4. Enfin, ça dépend pour qui. Si les fans ont été ravis de découvrir des épisodes XXL (le plus court de la partie 1 dure 1h04), d'autres ont déchanté devant la longueur de ces nouveaux inédits. Et ce n'est pas fini puisque les épisodes 8 et 9 seront encore plus longs : 1h25 et 2h19 respectivement. Oui, 2h20 ! La durée d'un long film. Mais pourquoi ce choix ?

>> Stranger Things saison 4, partie 2 : énorme fail de Netflix qui vient de spoiler la suite <<

Des épisodes impossibles à réduire

Les frères Duffer qui ont créé Stranger Things ont profité d'une interview donnée à Variety pour répondre à ceux qui trouvent les épisodes trop longs. Selon eux, c'est tout simplement car ils ne pouvaient absolument rien retirer, selon eux. "Si vous regardez un épisode, on ne pourrait pas couper 15 minutes plus tôt." a confié Matt Duffer.

Concernant le final de 2h20, Ross Duffer a expliqué qu'il n'était pas non plus possible de le raccourcir. "La première partie fait monter la terreur. La deuxième partie est l'action et le chaos. Puis la troisième partie c'est tout ce qui vient après ça. On ne voulait pas l'arrêter. Ça n'aurait pas été un épisode satisfaisant." a-t-il déclaré. Au final, c'est donc au téléspectateur de faire son choix s'il le trouve trop long, a-t-il ajouté : "A un moment...

Lire la suite


À lire aussi

Stranger Things saison 4 : quelle fin pour la partie 1 ? Le résumé 100% spoilers si t'as la flemme de voir les épisodes
Stranger Things saison 4 : Will est-il gay ? La réponse apportée dans la partie 2
Stranger Things saison 4 : nos 7 théories sur la suite avant la diffusion de la partie 2

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles