« Stranger Things 4 » : retour vers l’horreur !

Mike (Finn Wolfhard) , Eleven (Millie Bobby Brown) et Will (Noah Schnapp).
Mike (Finn Wolfhard) , Eleven (Millie Bobby Brown) et Will (Noah Schnapp).

Les années 1980 squattent de nouveau Netflix. Et avec elles, les héros de la série Stranger Things. Si cette saison 4 débarque trois ans après la précédente, les personnages, eux, n'ont pris qu'un an. Passé la fugace impression qu'il est difficile pour un acteur de 20 ans de faire croire qu'il en a 15, on refait vite connaissance avec nos jeunes héros pris dans une spirale de péripéties, inégales certes, mais parfois presque aussi efficaces que celles de la première saison. Et si Stranger Things avait retrouvé des couleurs en renouant avec des intrigues encore plus noires…

À la fin de la saison 3, nos héros se séparaient. On les retrouve donc quelques mois après. D'un côté, Dustin (Gaten Matarazzo), Mike (Finn Wolfhard), Lucas (Caleb McLaughlin), Max (Sadie Sink) et les autres toujours coincés à Hawkins, la ville maudite ; de l'autre, la famille de Joyce (Winona Ryder), ses deux fils Jonathan (Charlie Heaton) et Bill (Noah Schnapp) et surtout Eleven (Millie Bobby Brown), partie chercher le bonheur en Californie. Chacun mène plutôt mal que bien sa nouvelle vie de lycéen et apprend à composer avec ses premiers émois amoureux, tandis que Nancy (Natalia Dyer) joue les journalistes de Prisunic dans le journal de la fac. Jusqu'à ce que le monde parallèle de Hawkins se manifeste à nouveau, à travers un monstre humanoïde qui n'est pas sans rappeler le roi de la nuit de Game of Thrones. Météo glaciale prévue pendant sept épisodes.

Le décor est (re)planté dans un inte [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles