StopCovid : la France préfère une solution nationale à celle d’Apple et Google

1 / 2

StopCovid : la France préfère une solution nationale à celle d’Apple et Google

Merci, mais non merci. Le sécrétait d’État au Numérique a tranché. Cédric O estime qu’il n’est pas pertinent d’utiliser la solution proposée par Apple et Google pour concevoir l’application StopCovid. Dans une interview au Journal du dimanche du 26 avril, il affirme donc préférer que l’État français se charge de tout. 

« C’est la mission de l’État que de protéger les Français : c’est donc à lui seul de définir la politique sanitaire, de décider de l’algorithme qui définit un cas contact ou encore de l’architecture technologique qui protégera le mieux les données et les libertés publiques », explique Cédric O. 

Une application Stop Covid amputée de certaines fonctionnalités ? 

Si l’API d’Apple et Google permet de régler certains paramètres — comme la durée d’exposition à une personne potentiellement infectée —, elle ne permet en revanche pas du tout de gérer les identifiants anonymes liés à chaque personne. 

Sauf qu’en s’appuyant sur sa propre solution - basée à la fois sur les travaux de l’INRIA et certaines entreprises partenaires comme Orange et Withings — l’État risque de se voir confronter à certaines limites fonctionnelles d’iOS et d’Android. Les deux systèmes d’exploitation ne permettent en effet pas aux applications tierces d’utiliser le Bluetooth de manière permanente et en tâche de fond. 

Cédric O indique avoir demandé une dérogation, notamment à Apple, mais...

Lire la suite sur 01net.com

A lire aussi