Stop aux idées reçues sur les rhumatismes

Marc Payet

Des millions de Français sont concernés par ces douleurs articulaires, sur lesquelles il existe beaucoup de clichés.


« Aie j’ai mal à mes rhumatismes. » Près de 10 millions de Français se plaignent régulièrement de ces douleurs articulaires, d’intensité et de gravité variables. L’arthrose constitue le second motif de consultation médicale en France, après les maladies cardio-vasculaires, avec 11 millions de consultations par an. Il s’agit le plus souvent d’une véritable maladie qui entraîne une inflammation des cartilages des articulations. Mais on a parfois tendance à tout confondre sur ce sujet. Décryptage des idées reçues.

Quand il fait plus humide, on a davantage mal : VRAI

Au début du printemps, lorsque le climat est souvent pluvieux, il est fréquent d’entendre les gens se plaindre des douleurs liées à leur rhumatisme. Cette « météo-dépendance » est-elle réelle ? « Il est vrai que quand il fait humide, la douleur liée aux rhumatismes est davantage perçue par les patients. C’est plutôt sur le plan mental que ça se passe, car on ne sait pas en réalité les rhumatismes sont plus présents, mais il est indéniable que de nombreux patients disent ressentir à ce moment davantage de douleur et avoir plus de mal à se déplacer sans peine », explique le docteur Bruno Fautrel, chef du service de rhumatologie à l’hôpital de la Pitié-Salpétrière à Paris. Ce n’est pas une exception française En mandarin, les deux idéogrammes composant le mot rhumatisme signifient « Vent » et « Humide ».


-


Ça ne concerne que les personnes âgées : FAUX

Les rhumatismes sont le plus fréquemment associés aux seniors. Même si la fréquence de ces douleurs articulaires augmente de fait avec l’âge, en raison de l’usure des cartilages, l’arthrose est loin de concerner uniquement les personnes âgées. « Une grande partie de la population peut être touchée par les rhumatismes. Il y a un facteur héréditaire. Les femmes en ont un peu plus souvent que les hommes, pour des raisons hormonales, car les (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Les gènes qui déterminent la couleur des cheveux pourraient aider à guérir le cancer
Affaire Weinstein : prix Pulitzer pour le New York Times et le New Yorker
Alerte au GHB : «Si rien n’est fait, on pourrait avoir 100 comas dans l’année»
Alerte au GHB : plusieurs hospitalisations et un décès à Paris
Allemagne : un enfant découvre un trésor inestimable sur une île

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages