Steve McQueen : un biopic sur ses rapports avec Charles Manson en projet

Corentin Palanchini
Un biopic sera consacré à l'acteur Steve McQueen et notamment ses rapports compliqués avec Charles Manson. Explications.

Le biopic sur Steve McQueen repart de zéro ! Selon l'un des producteurs du projet, Jeff Bowler (au micro du Hollywood Reporter) :

Lorsque j'ai découvert via les recherches fouillées de Marshall que McQueen devait être chez Sharon Tate la nuit des meurtres de Manson, j'ai instantanément plongé dans cette histoire. J'ai trouvé que nous avions un angle fascinant pour raconter l'histoire de cette légende.

Le livre de Marshall raconte que Charles Manson avait soumis un scénario de film à McQueen qui fut refusé, et à partir de cet instant, McQueen figurait sur la "kill list" du criminel.

Le projet de film sur la vie de Steve McQueen avait été annoncé en 2011 avec James Gray à la réalisation et Jeremy Renner dans le rôle titre. Au départ, le film devait être adapté du livre de la veuve Neile McQueen Toffel, mais très vite, un autre ouvrage attire les producteurs : Steve McQueen: Portrait of an American Rebel, une biographie signée Marshall Terrill parue en 1994 et depuis réédité complété sous le titre Steve McQueen: The Life and Legend of a Hollywood Icon. En 2015, Channing Tatum et Ryan Gosling s'ajoutèrent à la course pour jouer le rôle. Depuis, le projet était resté dans les limbes.

Steve McQueen fut l'un des rois du box-office des années 60. Nommé à l'Oscar pour son personnage solitaire de La Canonnière du Yang-Tsé en 1967, il ne remporta jamais la précieuse statuette. Il fut cependant l'un des visages mythiques du Hollywood des années 60 et 70, incarnant avec une certaine nonchalance des personnages plutôt ténébreux, taciturne, alternant les rôles de pure action (Bullitt, La Grande évasion) et les films plus confidentiels comme Une certaine rencontre ou Les reivers.

McQueen était passionné de course automobile, comme en témoigne le documentaire sur sa passion pour la célèbre course automobile des 24 heures du Mans :