Steve Bannon banni de Twitter après un appel à la décapitation du Dr. Fauci et du directeur du FBI

Bénédicte Magnier
·Journaliste vidéo
·2 min de lecture

ÉTATS-UNIS - L’ancien conseiller de Donald Trump à la Maison-Blanche, Steve Bannon, a dépassé les bornes sur Twitter ce jeudi 5 novembre. La plateforme a suspendu définitivement un compte lui appartenant après un live sur les élections américaines où cette figure de l’extrême droite appelait à la décapitation d’Anthony Fauci et de Christopher Wray, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus.

Steve Bannon a pris pour cible le célèbre immunologiste américain Anthony Fauci, membre de la cellule de crise de la Maison-Blanche sur le Covid et très régulièrement en désaccord avec l’actuel locataire des lieux. Donald Trump a même affirmé à ses partisans lors d’un meeting qu’il aimerait le renvoyer après l’élection présidentielle.

Dans sa vidéo, après avoir faussement affirmé que la victoire allait au président Trump, Steve Bannon a déclaré qu’il irait “plus loin”, accusant le Dr. Fauci et le directeur du FBI Christopher Wray de ne pas accepter le programme du candidat républicain. “Je mettrais leur tête sur des piques. Je les mettrais aux deux coins de la Maison-Blanche pour avertir les bureaucrates fédéraux. Soit vous acceptez le programme, soit vous partez”, a-t-il menacé.

Figure de l’extrême droite à l’international

Quelques heures après le live, Twitter a définitivement suspendu le compte sur lequel il avait été retransmis. De leur côté, YouTube et Facebook ont retiré la vidéo de leur plateforme. Des voix s’élèvent néanmoins et déplorent le temps mis par Facebook pour agir. Le réseau social a retiré le contenu environ 10 heures après sa publication, alors qu’il cumulait déjà plus de 200.000 vues.

Les internautes ont dénoncé la rhétorique guerrière du chantre de l’extrême droite, et les Français n’ont pas manqué de rappeler que Steve Bannon était aussi proche du Rassemblement national. En effet, celui-ci se décrit comme “un conseiller informel” du parti de Marine Le Pen.

En 2018, ils s’affichaient même côte à côte lors d’un congrès du Front national, à quelques mois des élections européennes. Dans un documentaire réalisé par Alison Klayman, “Steve Bannon, le grand manipulateur”, il rencontrait même confidentiellement des cadres du parti dans un hôtel de Londres pour parler du financement des européennes.

En août dernier, Steve Bannon a été inculpé et arrêté. Il est soupçonné d’avoir détourné des centaines de milliers de dollars destinés à soutenir le projet emblématique de la présidence Trump pour ériger un mur à la frontière mexicaine.

À voir également sur Le HuffPost: Élections américaines: La “victoire volée” de Trump n’a pas plu aux chaînes d’info

LIRE AUSSI:

Les coulisses de la rencontre entre Steve Bannon et le Rassemblement National

Steve Bannon inculpé pour avoir détourné des dons destinés au mur de Donald Trump

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.