Stéphane Bern à son tour vent debout contre les éoliennes

·Journaliste au HuffPost
·1 min de lecture
Stéphane Bern (ici le 12 février 2021 lors des Victoires de la musique) s'engage contre "le diktat éolien qui brasse du vent" (Photo: JEFF PACHOUD via AFP)
Stéphane Bern (ici le 12 février 2021 lors des Victoires de la musique) s'engage contre "le diktat éolien qui brasse du vent" (Photo: JEFF PACHOUD via AFP)

POLITIQUE - On a connu Stéphane Bern moins critique à l’égard du gouvernement. L’animateur de France Télévisions, porteur de la Mission patrimoine s’en prend à la ministre de la Transition écologique et à sa volonté d’accélérer l’implantation des parcs éoliens sur le territoire. “Un écocide”, selon ses mots écrits sur les réseaux sociaux, puis détaillés dans une tribune au Figaro.

Barbara Pompili contrevient à la loi écocide qu’elle fait voter en se rendant coupable de destruction d’un patrimoine naturel, d’atteintes à la biodiversité, d’artificialisation des sols et de soutien aux énergies fossiles”, accuse-t-il dans ce texte particulièrement offensif publié dimanche 30 mai, reprenant plusieurs arguments des pourfendeurs de l’énergie éolienne.

Pour l’animateur de l’émission “Secrets d’Histoire”, “l’acceptabilité sociale du déploiement de l’éolien se retrouve aujourd’hui fortement fragilisée” par l’“accroissement spectaculaire” prônée par la numéro 3 du gouvernement à l’heure où elle promet une multiplication des installations de ce type par 2,5 entre 2019 et 2028.

“Vous n’entendez donc pas cette colère qui monte?”

“Vous n’entendez donc pas cette colère qui monte dans nos campagnes? Les gens sont vent debout, comme d’ailleurs quelque 500 maires réunis dans un collectif, Vent des maires, qui s’indignent du déni de démocratie. Au fil des consultations populaires et des avis défavorables de la population, les préfets ont des consignes pour imposer les champs d’&...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles