Stellantis VS Renault : qui a le plus à perdre en Russie ?

Stellantis VS Renault : qui a le plus à perdre en Russie ?

Le conflit entre la Russie et l’Ukraine a son lot de conséquences. Et les constructeurs automobiles doivent eux aussi, y faire face. Maintenir son activité ou non en Russie ? C’était le dilemme auquel les deux géants français Renault et Stellantis ont dû s’atteler afin de prendre la meilleure décision. Histoire de ne pas mettre en péril leur situation.

Renault perd beaucoup

Au cours de l’année 2021, le Groupe Renault a écoulé plus de 480 000 véhicules via Renault ainsi que la marque Avtovaz. Par ailleurs, le constructeur français emploie environ 45 000 personne en Russie. Ce qui montre l’ampleur de Renault dans ce pays.

Pourtant, au mois de mars, le groupe a pris une décision qui n’est pas sans conséquence : la suspension de ses activités en Russie, alors que celles-ci représentent 10% du chiffre d’affaires total du Groupe Renault. Mais aussi, 18% de ses ventes mondiales.

Stellantis s'en sort mieux

Du côté de Stellantis, la donne est bien différente. Depuis la fusion entre PSA et FCA en 2021, ce sont vendues à peu près autant de voiture dans toute la Russie que de Peugeot 308 d’ancienne génération en France. Stellantis, qui a de nombreuses marques comme Peugeot, Citroën, Opel, Jeep ou encore Fiat, ne compte que 18 526 immatriculations en Russie, ce qui reste donc anecdotique.

Si les ventes de Stellantis...Lire la suite sur Autoplus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles