Steeve Briois jugé pour "complicité" de "provocation publique à la discrimination"

·2 min de lecture

Steeve Briois devra répondre devant la justice de "complicité de provocation publique à la discrimination" pour avoir préfacé un guide qui recommandait aux élus de son parti d'appliquer la "préférence nationale" en matière de logement.

Un des vice-présidents du RN, Steeve Briois, devra répondre devant la justice de "complicité de provocation publique à la discrimination" pour avoir préfacé un guide qui recommandait aux élus de son parti d'appliquer la "préférence nationale" en matière de logement.

Initialement placé sous le statut de témoin assisté dans ce dossier, Steeve Briois, maire d'Hénin-Beaumont, a été mis en examen en novembre dernier et renvoyé devant le tribunal de Nanterre avec l'eurodéputé RN Jean-François Jalkh, poursuivi lui pour "provocation à la discrimination", a appris lundi l'AFP de source judiciaire. L'affaire a débuté en 2014 par une plainte de l'association Maison des Potes contre les responsables de la publication du "Guide pratique de l'élu municipal Front national".

Dans ce document édité avant les municipales de mars 2014, le Front national (devenu Rassemblement national) exhortait ses futurs élus à réclamer, notamment, l'application de la "priorité nationale dans l'accès aux logements sociaux". "Le candidat-tête de liste pourra s'exprimer publiquement et rappeler dans son discours les points suivants: défendre la priorité nationale, ex: dans l'attribution des logements sociaux", écrivait le texte.

L'ex-eurodéputée Sophie Montel également renvoyée pour "complicité de provocation publique à la discrimination"

Dans ce dossier, l'ex-eurodéputée Sophie Montel, qui a depuis quitté le parti frontiste, est également renvoyée pour "complicité de provocation publique à la discrimination", selon l'ordonnance de renvoi consultée par l'AFP.

Jean-François Jalkh était alors directeur des publications du FN, Sophie Montel chargée de la coordination des élus au sein du secrétariat général et M. Briois, alors secrétaire général, avait préfacé(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles