"Staying Alive", une application pour les volontaires prêts à intervenir pour sauver des vies

Atelier des modules, franceinfo
·1 min de lecture

Créée il y a plusieurs années pour recenser les défibrillateurs présents sur notre territoire pour permettre àchaque témoin d’un arrêt cardiaque de récupérer rapidement l’équipement en attendant l’arrivée des secours, l’application mobile Staying Alive s’est enrichie au fil du temps d’une communauté de "bons samaritains". Des citoyens volontaires, formés ou non aux premiers secours, qui sont alertés par les pompiers par l'intermédiaire de l’application quand ils se situent près d’une victime. L’objectif : intervenir le plus rapidement possible et augmenter ainsi les chances de survie.

70% des arrêts cardiaques se font devant témoins

En France, le temps d’intervention des secours est en moyenne de 11 à 13 minutes. Et chaque minute perdue en cas d'arrêt cardiaque, c'est 10% de chance de survie en moins. Il est donc primordial de pouvoir intervenir le plus rapidement possible grâce à cette aide citoyenne, d'autant que 70% des crises cardiaques ont lieu devant des témoins. Reste un problème de taille : les Français sont encore trop peu nombreux à être formés aux premiers secours (moins de 30%) et beaucoup ne connaissent pas l’existence de ce système d’alerte.

Actuellement en France, le taux de survie est de 8% alors que dans les pays nordiques ou en Suisse par exemple, où le système est très développé, avec des (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi