Des statues moai de l’île de Pâques abîmées après un violent incendie

This handout picture released by the Rapanui Municipality shows Moais -- stone statues of the Rapa Nui culture -- affected by a fire at the Rapa Nui National Park in Easter Island, Chile, on October 6, 2022. (Photo by Rapanui Municipality / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT
- / AFP This handout picture released by the Rapanui Municipality shows Moais -- stone statues of the Rapa Nui culture -- affected by a fire at the Rapa Nui National Park in Easter Island, Chile, on October 6, 2022. (Photo by Rapanui Municipality / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / RAPANUI MUNICIPALITY" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS

INTERNATIONAL - Désastre sur l’île de Pâques. Un incendie a causé des dommages « irréparables » aux emblématiques statues moai, figures monumentales en pierres sculptées. Le feu a, depuis lundi, ravagé une partie de l’île incluse dans le parc national de Rapa Nui, sur plus de 100 hectares, selon un communiqué relayé par The Guardian ce vendredi 7 octobre.

Carolina Perez, sous-secrétaire au patrimoine culturel, a déclaré que sur l’île située à 3 500 km au large de la côte ouest du Chili, la zone autour du volcan Rano Raraku, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, aurait été la plus touchée.

Comme le rappelle le média britannique, Rapa Nui compte plus de 1 000 statues, ces fameuses têtes géantes qui auraient été sculptées pour la première fois au 13e siècle par les premiers habitants de l’île. Plusieurs centaines d’entre elles se trouveraient dans la zone ravagée par le feu.

Un incendie qui « n’était pas un accident »

Auprès du Guardian, Ariki Tepano, directeur de la communauté Ma’u Henua en charge de la gestion et de l’entretien du parc, a qualifié les dégâts d’« irréparables ». « Les moai sont totalement carbonisés et vous pouvez voir l’effet du feu sur eux », a-t-il déclaré.

Selon le maire de l’île de Pâques, Pedro Edmunds Paoa, l’incendie ne serait « pas un accident », car « tous les incendies de Rapa Nui sont causés par des êtres humains ». Il a ajouté par ailleurs que « les dégâts causés par l’incendie ne peuvent pas être réparés. La fissuration d’une pierre originale et emblématique ne peut être récupérée, peu importe combien de millions d’euros ou de dollars y sont investis ». Le total des dommages causés au site n’a pas encore été évalué.

This handout picture released by the Rapanui Municipality shows Moais -- stone statues of the Rapa Nui culture -- affected by a fire at the Rapa Nui National Park in Easter Island, Chile, on October 6, 2022. (Photo by Rapanui Municipality / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT
- / AFP This handout picture released by the Rapanui Municipality shows Moais -- stone statues of the Rapa Nui culture -- affected by a fire at the Rapa Nui National Park in Easter Island, Chile, on October 6, 2022. (Photo by Rapanui Municipality / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / RAPANUI MUNICIPALITY" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS

Selon le communiqué du parc national, le feu a pu se propager facilement face à une « pénurie de volontaires » pour maîtriser l’incendie.

L’incendie survient trois mois seulement après la réouverture de l’île au tourisme le 5 août, après deux ans de fermeture en raison du Covid-19.

À voir également sur Le HuffPost : La Lune se serait formée en seulement quelques heures selon cette étude

Lire aussi