La statue de Rihanna qui n’existait pas

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
CAPTURE D’ÉCRAN/INSTAGRAM/VOGUEMAGAZINE
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le Wall Street Journal s’amuse de l’engouement des visiteurs du Metropolitan Museum of Art de New York pour une statue de Rihanna. Celle-ci figure la chanteuse star et entrepreneuse dans une pose majestueuse, dévoilant fièrement son ventre arrondi par la grossesse. “Sauf qu’il y a un hic : cette statue n’existe pas.”

Malicieux, le quotidien américain rapporte que de nombreux visiteurs ont été induits en erreur par une publication du magazine Vogue sur le réseau social Instagram. En mai, en amont du fameux gala du Metropolitan Museum of Art auquel l’artiste ne pouvait pas assister, le titre avait tenu à lui rendre hommage. “Vogue avait confié à des graphistes le soin de concevoir une statue numérique et une vidéo montrant l’œuvre dans les galeries de sculptures gréco-romaines du musée, aux côtés d’Apollon, d’Aphrodite et autres divinités helléniques.” La statue prenait modèle sur la couverture de Vogue de ce mois de mai 2022.

La vidéo de 27 secondes dévoilant la sculpture numérique a été largement relayée sur les réseaux sociaux, notamment par Rihanna elle-même.

Une visiteuse explique au Wall Street Journal avoir cherché la fameuse statue pendant quarante minutes, avant de devoir se rendre à l’évidence. “Elle a arpenté les salles des galeries de sculptures, exploré la mezzanine, examiné sur son téléphone des clichés de la statue pour tenter de deviner où elle pouvait se trouver, et même identifié la verrière sous laquelle elle apparaît.”

Les gardiens affirment quant à eux devoir répondre plusieurs fois par semaine aux interrogations sur l’emplacement de la statue. Ils font alors œuvre de pédagogie :

“Je suis confus, nous ne sommes pas si branchés que ça […]. Non, une statue de Rihanna, nous n’avons pas ça. Je peux en revanche vous indiquer où trouver Persée et Méduse.”

Nick Lines, directeur artistique de la firme australienne ayant réalisé la vidéo, se défend d’avoir voulu tromper les internautes. Mais c’est à se demander si le double de pierre de Rihanna ne va pas devenir une véritable légende urbaine, comme d’autres attractions avant elle. “On a encore des gens qui nous demandent où se trouve l’expo sur le couturier Alexander McQueen qui a fermé il y a onze ans, raconte un gardien. Certains cherchent aussi les dinosaures (qui sont dans un autre musée, de l’autre côté de la ville), et d’autres… La Joconde (qui se trouve au Louvre, à Paris.)”

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles