Stations de ski: pass sanitaire, masques... Quel protocole à partir de ce samedi 20 novembre

·3 min de lecture

Le gouvernement a donné aux professionnels du tourisme le protocole sanitaire à respecter dans les stations de ski.

COVID - Il est l’heure de dévaler les pistes enneigées. La saison des sports d’hiver est officiellement lancée ce samedi 20 novembre avec l’ouverture des premiers domaines skiables de la saison, les stations Porté-Puymorens dans les Pyrénées-Orientales et Val Thorens, en Savoie. Alors qu’entre 5000 et 10.000 personnes sont attendues ce week-end dans cette dernière station, selon Midi Libre, le protocole sanitaire à mettre en place sur les pistes a été précisé par le gouvernement aux professionnels du tourisme le 18 novembre.

“On a un protocole qui nous a été annoncé hier. Il nous donne les règles et à quel moment on va passer au pass sanitaire”, a expliqué sur BFMTV, Alexandre Maulin, président des domaines skiables de France. Ainsi, le fameux pass pourra être demandé si le taux d’incidence au niveau national franchit le seuil de 200 cas pour 100.000 habitants. Il est actuellement de 132.

Le masque obligatoire mais pas partout

“Si cette hypothèse est vérifiée, la mise en œuvre du pass sanitaire se fera un samedi, et sera annoncée au plus tard le mardi qui précède afin qu’il soit procédé en temps utile à l’information des usagers et que les stations puissent s’organiser”, détaille un communiqué commun de Domaines Skiables de France, de l’Association Nationales des élus de montagne et l’Association nationale des maires des stations de montagne, cité par La Dépêche.

Le pass sanitaire sera contrôlé de différentes manières: “Lors de l’accès des clients à l’espace de vente des titres de transport, y compris lorsque cela est possible via les espaces numériques de vente. Dans tous les cas, les professionnels seront invités à rappeler systématiquement que la vente des titres de transport ne vaut accès aux remontées mécaniques que sous réserve de la présentation d’un passe sanitaire valide”, poursuit le communiqué.

Dans le cas où le taux d’incidence dépasse les 200 cas pour 100.000 habitants, des contrôles sur les pistes seront effectués cet hiver, a expliqué Alexandre Maulin.

Quant au masque, son port sera obligatoire pour les plus de 11 ans, mais pas partout. Il sera nécessaire dans les files d’attente, dans les télécabines et lieux de brassage. Ces derniers sont à définir par chaque station. Les skieurs pourront en revanche le retirer une fois sur le télésiège, mais uniquement à l’air libre. Le masque est recommandé pour les enfants de plus de 6 ans et moins de 11 ans.

Après leur fermeture l’hiver dernier en raison de la pandémie de covid-19, les stations françaises misent sur cette nouvelle saison qu’elles espèrent prometteuse malgré la contrainte du masque dans les remontées mécaniques.

“Cette année est tout à fait importante et voire même essentielle pour nous. On sait que s’il n’y a pas cette année, notre avenir est en jeu et on ne peut pas imaginer qu’il n’y aura pas de saison d’hiver, donc on a tout fait pour qu’elle ait lieu”, a expliqué Olivier Simonin directeur de Val d’Isère Téléphériques.

Huppée et prisée des Britanniques, la station doit ouvrir le 27 novembre. L’enjeu est considérable pour la France, qui figure juste derrière les Etats-Unis et l’Autriche sur le podium des destinations de ski les plus prisées au monde.

À voir également sur Le HuffPost: Quand Olivier Véran écartait la 3ème dose pour le pass sanitaire

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

VIDÉO - Les premiers skieurs savourent leur retour sur les pistes :

LIRE AUSSI

undefined

undefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles