Dans les stations de ski, les loueurs face à une pénurie de raquettes

C'est une vague que les professionnels de la montagne pouvaient difficilement prévoir. Avec la fermeture des remontées mécaniques depuis le début de l'hiver à cause de l'épidémie de Covid-19, les Français partis dans les stations de ski se sont rabattus vers d'autres sports d'hiver. Les raquettes utilisées pour randonner dans la neige sont ainsi devenues un produit très demandé. Problème : les loueurs, qui sont confrontés à un afflux de la demande, n'ont pas assez de paires pour satisfaire tout le monde. "On a une demande très très forte, rien que sur ce magasin, il nous manque environ 40 paires par jour", dit un loueur. Un autre professionnel du secteur, Tanguy Debanne, explique avoir essayé de commander des paires supplémentaires début décembre. "On a eu six semaines de délai pour avoir les raquettes. On vient de les recevoir vendredi dernier. On a reçu une vingtaine de paires. Après, on ne peut pas doubler notre stock de raquettes sachant qu'on sait très bien que l'année prochaine, on en louera quasiment plus", dit-il. Les loueurs craignent désormais de se retrouver avec un stock de raquettes trop important sur les bras en cas d'un troisième confinement.