Les stations d’essence italiennes bientôt en grève ?

PHOTO ALBERTO PIZZOLI/AFP

“C’est une situation grave. Le gouvernement ne peut pas continuer à soutenir ces positions qui ont un impact sur les citoyens et sur une catégorie entière de travailleurs.” “En ce qui concerne le carburant cher, l’exécutif continue à rejeter la faute sur nous. À ces conditions, la grève sera confirmée.”

Qu’il s’agisse de la Fegica ou de la Figisc, deux fédérations distinctes qui représentent la branche, le constat est le même : les gérants de station-service italiens sont sur le pied de guerre.

Les déclarations de leurs dirigeants, relayées par Sky TG24, confirment que si, lors de la rencontre avec le gouvernement de cet après-midi, un accord n’est pas trouvé, les stations-essence italiennes fermeront boutique. Ce sera la grève, avec deux dates déjà prévues : les 25 et 26 janvier.

Jusqu’à 6 000 euros d’amende

Le mécontentement des gérants de station-service est né de l’augmentation du prix de l’essence en ce début d’année, mais celui-ci s’est transformé en une véritable fronde lorsque “samedi [14 janvier] a été adopté un dispositif prévoyant l’obligation d’exposer le prix moyen régional du carburant à côté de celui pratiqué par la station-service”, nous apprend le site d’information.

Voilà qui n’a pas plu aux représentants de la profession, qui se sont sentis pointés du doigt par le gouvernement. D’autant plus que celui-ci prévoit des peines sévères pour celles et ceux qui ne respecteront pas les règles. À savoir, “des amendes allant jusqu’à 6 000 euros et une suspension de l’activité de sept à quatre-vingt-dix jours”, précise Sky TG24.

Des mesures fortes, qui, pour le gouvernement, sont néanmoins nécessaires au vu de la situation tendue aux pompes à essence en ce début d’année.

Meloni a-t-elle trahi ses électeurs ?

“Lors de cette première semaine de l’année, les prix de l’essence et du gazole sont montés de 16 centimes par rapport à la semaine précédente, et s’envolent respectivement à 1,81 et 1,86 euro le litre”, décrypte Il Post. Une augmentation qui a suivi de peu la précédente hausse de décembre 2022, et que le média italien explique de cette façon :

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :