Le stationnement payant des deux-roues à Paris provoque la colère des motards

© NICHOLAS ORCHARD / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP

Après la volonté de faire baisser le nombre de voitures, ce sont désormais les deux-roues qui sont visés par la mairie de Paris. Depuis le 1er septembre, le stationnement de ces véhicules est payant . Pour David Belliard, adjoint aux transports, il s'agit de mieux organiser l'espace public et de limiter la circulation des véhicules polluants dans la capitale. Les conducteurs, eux, sont en colère. La Fédération française des motards en colère de Paris et de la petite couronne s'est réunie devant l'Hôtel de Ville samedi aux alentours de midi. Sous les fenêtres d'Anne Hidalgo, les moteurs grondent et les haut-parleurs envoient hard-rock.

 

>> LIRE AUSSI - Remise à la pompe, stationnement payant des deux-roues… Ce qui change au 1er septembre

Une mesure antisociale pour les motards

Présent dans la foule, Antoine, secrétaire adjoint de la Fédération des motards en colère de Paris . Il dénonce une mesure antisociale pour ceux qui vivent loin de la capitale. "C'est super injuste, parce qu'en fonction de votre situation, vous allez payer entre 2.000 et 3.500 euros de stationnement à l'année. C'est un mois de salaire complet pour un banlieusard", explique le secrétaire adjoint. "C'est des personnes qui n'ont déjà pas les moyens de vivre à Paris. Maintenant, on leur dit 'vous êtes plus les bienvenus'."

Et si les deux-roues électriques ont toujours droit de se garer gratuitement, pas question pour eux de changer de véhicule. Selon Sam, cuir et casque en main, ce n'est pas une alter...


Lire la suite sur Europe1