Paris : vers un stationnement payant dès 2022 pour les motos et scooters thermiques

·2 min de lecture

La maire PS de Paris Anne Hidalgo a fait valider mardi en conseil municipal la réforme du stationnement qui prévoit notamment le stationnement payant dès 2022 pour les deux-roues motorisés thermiques.

Une application "concrète" de la transition écologique: la maire PS de Paris Anne Hidalgo a fait valider mardi en conseil municipal la réforme du stationnement de son adjoint écologiste David Belliard, qui prévoit notamment le stationnement payant dès 2022 pour les deux-roues motorisés thermiques.

Dès le début de l'année prochaine, les motos et scooters non électriques devront donc s'acquitter d'un tarif équivalant à 50% de celui des voitures qui elles verront dès le 1er août 2021 une hausse du tarif visiteur de 4 à 6 euros ou de 2,4 à 4 euros l'heure, suivant les arrondissements.

Le stationnement deviendra progressivement payant aux bois de Vincennes et de Boulogne à partir de l'automne, même si le groupe communiste a obtenu des places gratuites aux abords des équipements sportifs afin de "préserver la vocation sportive des Bois".

Et pour les contrevenants, le forfait post-stationnement (FPS), qui remplace depuis 2018 les contraventions, augmentera nettement: de 50 à 75 euros dans le centre et de 35 à 50 euros dans les arrondissements extérieurs.

La réforme prévoit également la suppression d'au moins 60.000 places de stationnement en surface, soit la moitié du parc actuel dans les rues de la capitale et environ 60 hectares, compensée par un recours accru aux parkings en sous-sol qui représentent la majorité (65%) de l'ensemble des places.

Les places pour les publics "prioritaires" doivent en revanche être développées au cours du mandat: 1.000 de plus pour les livreurs, autant pour les personnes handicapées, l'autopartage et les vélos-cargos, 100 de plus pour les taxis, 2.400 bornes de recharge électrique en surface et 6.000 en sous-sol...

"Grande étape" pour les Verts

Une "ambition de transformation extrêmement forte(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles