Publicité

Stationnement à Paris: les SUV dans le collimateur d'une votation citoyenne

La mairie de Paris organise ce dimanche 4 février une votation sur le triplement des tarifs de stationnement pour les voitures hautes et lourdes dites SUV. Opposants et automobilistes crient à la « manipulation ».

« Plus c'est gros, plus ça pollue », affirmait début décembre la maire PS de Paris Anne Hidalgo pour justifier l'organisation d'une votation sur la mise en place d'un tarif spécifique pour les grosses voitures dans la capitale. Deux mois plus tard, 1,3 million d'électeurs parisiens sont invités à se rendre ce dimanche dans l'un des 38 lieux de vote pour répondre à la question : « Pour ou contre la création d'un tarif spécifique pour le stationnement des voitures individuelles lourdes, encombrantes, polluantes ? ». Sont spécifiquement ciblées les voitures dites SUV, sigle anglais de Sport Utility Vehicle, aux caractéristiques combinant « celles d'une voiture de tourisme avec celles d'un véhicule utilitaire », et les 4x4.

Si le « pour » l'emporte, le visiteur dont le véhicule thermique ou hybride rechargeable dépasse 1,6 tonne, ou deux tonnes pour un véhicule électrique, devra payer 18 euros l'heure pour les arrondissements centraux, 12 euros pour les arrondissements extérieurs. Le visiteur seulement, en théorie, car ne seront pas concernés « les résidents parisiens et les professionnels sédentaires stationnés dans leur zone de stationnement autorisé, les chauffeurs de taxi dans les stations dédiées, les artisans, professionnels de santé » et les personnes handicapées, énumère la mairie.

Pollution, sécurité et partage de l'espace public

(Avec AFP)


Lire la suite sur RFI