Sur la Station spatiale internationale, toute une faune bactérienne s'épanouit

Une nouvelle étude s'est penchée sur les populations bactériennes qui colonisent la Station spatiale internationale (ISS), et montre que ces organismes s'épanouissent aussi bien dans l'espace que sur Terre.

CONTAMINATION. Même à 400 kilomètres d'altitude, dans un milieu dépourvu de gravité, les microbes prolifèrent. C'est ce que montre une étude publiée mardi 5 décembre 2017 . Cet article présente les travaux d'une équipe américaine conduite par Jenna M. Lang, chercheuse au Genome Center de l'Université de Californie. L'équipe s'est intéressée aux populations bactériennes qui se développent à l'intérieur de la station spatiale internationale, et l'a comparée à la diversité bactérienne terrestre, ainsi qu'au microbiote humain. Pour ce faire, les chercheurs sont partis de prélèvements réalisés par les astronautes. Quinze zones à l'intérieur de l'ISS ont fait l'objet d'écouvillonnages. C'est à dire que les astronautes y ont passé une sorte de coton tige stérile afin d'en recueillir les populations bactériennes ayant élu domicile à cet endroit. Une fois les échantillons ramenés sur Terre, l'ADN en a été extrait, amplifié, puis séquencé. Ce qui a permis d'identifier un nombre assez considérable espèces. "Entre 1036 et 4294 unités taxonomiques opérationnelles"(1) chiffre l'étude. 

Le profil génétique de cette popula[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages