Station de ski : pass sanitaire, masque... le protocole à respecter

·3 min de lecture

La plupart des grandes stations de ski ont ouvert leurs portes ce samedi 4 décembre et voici le protocole sanitaire à respecter.

SKI - Alors que la saison des sports d’hiver a été officiellement lancée le samedi 20 novembre avec l’ouverture des premiers domaines skiables de la saison, la plupart des grandes stations de ski ont ouvert leurs portes ce samedi 4 décembre (Courchevel, Meribel, Chamrousse, Serre-Chevalier ou encore l’Alpe d’Huez). Si un protocole sanitaire avait été annoncé alors par le gouvernement, il a encore évolué ces derniers jours face à la remontée des cas de Covid en France.

Le HuffPost vous rappelle ici les règles à suivre si vous voulez dévaler les pistes enneigées.

Le port du masque obligatoire dès 11 ans

 Le port du masque est obligatoire dès l’âge de 11 ans dans l’ensemble des remontées mécaniques ainsi que dans les files d’attente. Il est recommandé pour les enfants de 6 à 11 ans. Seuls les téléskis et tapis roulant pourront, éventuellement, être exonérés du port du masque lorsqu’ils sont empruntés par un seul usager à la fois. 

Mais quel genre de masque? Les skieurs ont l’obligation de porter un masque chirurgical ou un masque en tissu de catégorie 1 (certification AFNOR SPEC S76-001). Peuvent aussi être concernés les tours de cou filtrants et homologués (norme UNS1, pas UNS2) sont autorisés comme alternative aux masques. 

Pass sanitaire obligatoire

Depuis le 4 décembre le pass sanitaire est officiellement exigé pour toutes les personnes de plus de 12 ans et 2 mois dans les remontées mécaniques et les restaurants d’altitude, personnel compris. Pour ceci il faut démontrer d’un schéma vaccinal complet, d’une contamination au Covid-19 de moins de 6 mois, ou d’un test négatif de moins de 24 heures. 

Dans ce cadre, le contrôle des pass sanitaires doit être fait au moment de l’achat des forfaits de ski, mais aussi lors de contrôles aléatoires de gendarmerie dans les bars et en station.

“Il y aura des opérations de vérification au pied des principales remontées mécaniques en départ de station de manière aléatoire, non permanente”, a expliqué à Franceinfo Alexandre Maulin, président des Domaines skiables de France (DSF). Chaque station va s’organiser de manière un peu différente mais ce sera soit des collaborateurs d’entreprise soit des sociétés qui peuvent venir en renfort”.

Si un skieur n’est pas vacciné, “il est très important de réaliser un contrôle PCR ou anti-génique journalier pour pouvoir skier et prendre le forfait (...) Sans cela, il sera impossible de skier sur les remontées mécaniques françaises”, a annoncé sur RTLJean-Luc Boch, président de France Montagnes ce dimanche 5 décembre.

Respecter les gestes barrière

Évidemment, l’application des gestes barrière s’impose sur l’ensemble des domaines skiables: utilisation du gel hydroalcoolique, tousser ou éternuer dans son coude et respecter les distances de sécurité. Ainsi les utilisateurs doivent respecter les distances entre chaque personne dans les files d’attente et les sens de circulation imposés.

Après leur fermeture l’hiver dernier en raison de la pandémie de covid-19, les stations françaises misent sur cette nouvelle saison qu’elles espèrent prometteuse malgré la contrainte du masque dans les remontées mécaniques.

“Cette année est tout à fait importante et voire même essentielle pour nous. On sait que s’il n’y a pas cette année, notre avenir est en jeu et on ne peut pas imaginer qu’il n’y aura pas de saison d’hiver, donc on a tout fait pour qu’elle ait lieu”, a expliqué sur BFMTV Olivier Simonin directeur de Val d’Isère Téléphériques.

À voir également sur Le HuffPost: Réouverture des stations de ski, pourquoi ce directeur hésite à y croire

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Le masque post-Covid deviendra-t-il un outil de prévention au quotidien ?"

undefinedundefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles