Cette start-up promet de télécharger votre cerveau dans le cloud... après vous avoir ôté la vie

1 / 2

Cette start-up promet de télécharger votre cerveau dans le cloud... après vous avoir ôté la vie

D'anciens chercheurs du MIT ont mis au point un procédé pour conserver votre cerveau en bon état jusqu’au jour où les technologies permettront d'en charger le contenu dans un autre support.

Ceux qui espèrent conserver leur corps au-delà de la mort connaissaient déjà l’embaumement et la cryogénisation. Mais une autre solution vient d'être envisagée par la start-up Nectome. Elle a mis au point un procédé chimique d'embaumement, la vitrifixation, qui permet de conserver la structure interne d'un cerveau sur une longue durée. Seul problème : cette technique est létale. Elle suppose une euthanasie afin de conserver l'organe en parfait état.

Il faut donc décider de mourir avec l'espoir qu'un jour, toutes ces informations soient numérisées... et qu'existe une machine permettant d'émuler parfaitement l'esprit pour l'injecter dans un autre support, comme un ordinateur, un robot ou un avatar. Tout cela pour obtenir une forme de seconde vie... non biologique.

Cela peut paraître totalement fou, absurde, et sacrément problématique d'un point de vue éthique. Mais le projet est pourtant sérieux : il émane de deux anciens scientifiques du MIT et a obtenu l'appui du fameux fonds américain Y Combinator, apprend-on sur le site du MIT Technology Review.

10 000 dollars pour participer à l'aventure

Nectome assure avoir réussi la première étape en parvenant à conserver la structure synaptique d'un cerveau de lapin, puis, plus récemment, d'un porc. Et à en croire Techcrunch, l'entreprise aurait acquis le cerveau d'une femme récemment décédée pour le passer à la vitrifixation. 

...Lire la suite sur 01net.com

A lire aussi